14 mars 2013

ALORS L'HOMME TOUT NU...


 

 

                    Alors l'homme tout nu s'est penché sur la terre,

                    Il a gratté le sol, il a appris à faire

                    Ce que ne savaient pas son père et son grand-père.

                    Alors l'homme tout nu a enfoui la graine,

                    Il a veillé dessus et il a pris la peine

                    D'attendre jour et nuit que le miracle vienne.

                    Alors l'homme tout nu a regardé les cieux,

                    Il a vu, tout là-haut, dans le bleu de ses yeux

                    Que la terre ravie ferait de lui un dieu.

 


 

                   

Posté par piezylawski à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


LA VOIX DU NORD du 11/08/2012. Extraits. par EMILIE LAURETTE.

 


images LVND C         Un  roman  naturel

                                   plein de charme et de saveur     

 

Le synopsis de la 4eme de couverture annonce "un hymne à la terre, notre mère à tous, sans laquelle nous ne sommes rien". Les héros, au travers de quatre générations, incarnent cette terre, avec un "t" minuscule : des hommes, des amis, des légumes, des fruits, des fleurs, des arbres, et des enfants pour pérenniser l'ensemble", confie Pierre Zylawski, l'auteur de "Ici la terre". Et il ajoute : "Cette vision humaniste de l'existence élève la terre au rang de personne."

L'intrigue débute par une discussion entre "Les tiots pères", trois jardiniers actifs, malicieux et partageurs. Moyenne d'âge 86 ans. Peu de cheveux et encore moins de dents. La fine équipe, connue de l'ensemble des habitants de Sainte-Cécile-aux-Bois en pince pour Dame Nature., lui offrant toutes ses forces et incarnant la "voix de la terre". Le trio magique, toujours partant pour la blague, contant des souvenirs doux et emplis de couleurs, n'en est pas aux 35h. Les parcelles sont démesurées et, entre l'incroyable parc de tomates, les rangées de fleurs et le verger, il y a de quoi faire, dès le lever du jour.

Ce roman séduira ceux qui ont foi en un partage de la planète, entre nature et culture. L'ode à la franche camaraderie ainsi que le décor d'un bonheur évident en font un paysage digne des plus beaux tableaux.


 

 

 

                                                 

Posté par piezylawski à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2013

SALUT AU JARDINIER.


                    Quand vient le jour de l'an, salut au jardinier

                    Qui au coin d'un bon feu suspend son tablier.

                    Quatre saisons durant, de l'aurore au couchant,

                    Il a soigné sa terre et souvent en cachant

                    Le mal qui lui rongeait le dos, en se penchant.

                    Il a fouillé le sol, il a semé la vie,

                    Il a nourri sa terre et il s'en est servi

                    Pour éviter aux siens de n'avoir que l'envie.

                    Jardinier, jardinier, on te sait silencieux,

                    On te trouve gaillard quand toujours en tous lieux

                    Tu arpentes la terre oubliant d'être vieux,

                    Occupé à veiller les remèdes des dieux.

                    Continue, jardinier, à remplir ton office,

                    A offrir les parfums, les goûts et les couleurs

                    La lavande et le thym et des tapis de fleurs

                    Que tu expliqueras à ta fille à ton fils.

                    Rapporte encor chez toi la vie à pleins paniers

                    Et du nord au midi apprends au monde entier :

                    Quand vient le jour de l'an, salut au jardinier...

 


 

 

       

                   

Posté par piezylawski à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

09 mars 2012. ICI LA TERRE. aux Editions du Pierregord.

 


                                         ILT C

Quand, en mars, Bertrand-Hugues ABTEY, patron des Editions du Pierregord, publie effectivement Ici la terre, je suis bien loin de me douter que, six mois plus tard montre en mains, sa maison d'édition aura déposé son bilan. Si ce n'est pas là encore une illustration de la fragilité des activités humaines...

Quoi qu'il en soit, parce que j'aime beaucoup ce beau roman accroché à la terre et aux gens qui vivent courbés sur elle, pendant ces six mois je me suis démené aux quatre coins de la région et en Dordogne, pour faire vivre ce bouquin auprès du public le plus large possible. Et en octobre, lorsque le liquidateur judiciaire m'a appris que la totalité du premier tirage était épuisée j'en ai été soulagé : au moins, cette magnifique histoire ne finirait pas sa courte carrière pilonnée en confettis !!!

Moi, il m'en reste une bonne centaine, pour les futurs salons et fêtes du livre, mais si vous le souhaitez je les tiens à votre disposition. Un message sur pierre.zylawski@orange.fr  et, dans les trois jours, vous le recevez par courrier bien emballé. Les frais de port sont pour moi. N'hésitez pas.

Depuis mars, j'ai reçu, par messages ou de vive voix, quantité de témoignages de lecteurs qui ont tous une bonne raison d'avoir aimé ce roman. Voici, en vrac, ce que je ne cesse d'entendre :

  • c'est l'histoire de gens d'ici, sur la terre d'ici. Notre terroir.
  • les trois héros, très âgés, sont hors du commun.
  • ils ne sont pas agriculteurs, mais simples jardiniers. Comme beaucoup d'entre nous.
  • ils ont le sens de la famille, de l'amitié, du partage.
  • ce sont, à leur manière, des érudits qui transmettent le savoir.
  • à la lecture, on apprend quantité de choses, dans des tas de domaines.
  • cette histoire se nourrit de quantité d'arbres.
  • on y croise des contes et légendes pas bêtes du tout.
  • les courtes poésies intercalées enrichissent le récit.
  • on y croise surtout des gens qu'on oubliera difficilement.
  • une histoire attachante, avec des pages parfois très émouvantes.
  • mais personne ne meurt : tout le monde en sort vivant.

J'ajoute que l'on doit la magnifique photo de couverture à une amie, jardinière elle aussi. Pour moi, elle pourrait représenter la voix de la terre  qui s'exprime dans ce roman à travers les voix des différents personnages. Cette photo a déjà arrêté net des centaines de lecteurs... et il a fallu que j'en envoie un exemplaire... au Liban.

                                                                             Les éditeurs que je côtoie savent 

                                                                             que je n'écrirai plus de roman du terroir.

                                                                             Le prochain serait forcément moins bien.

                                                                             Alors non.


 

                  

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,