10 mai 2019

Méditations cosmiques.


Reeves

 

"Près de l'étang de Malicorne, face au grand saule pleureur qui se reflète dans l'eau calme, se trouve un banc de bois : Le banc du temps qui passe.

Je m'y assois pour tenter de sentir ce mince filet du temps qui nous porte tout au long de notre existence. Après un long moment de silence, me viennent à l'esprit des pensées qui prolongent ma constante interrogation sur le monde...

Ce livre est destiné à tous ceux qui se posent des questions sur le grand mystère de la réalité dans laquelle nous sommes projetés pour un temps..."  HR.

Je sors de la lecture de ce livre une fois encore époustouflé par la clarté et la simplicité du propos, alors que l'auteur aborde ici des thèmes et des contenus réputés particulièrement ardus. De la genèse du cosmos au risque de disparition de la vie au devant duquel nous courons peut-être... le savant passe en revue treize chapitres tous essentiels.

Le Big Bang... quand la matière se structure... La place de l'homme dans l'univers... La folie non-écologique... la fin du monde... le merveilleux hasard... et Dieu dans tout ça ?...

Une magnifique leçon de choses donnée par un maître du genre et dans une langue accessible à tous. Sans oublier, peut-être surtout, que cet éminent scientifique ne cesse, au fil de ces méditations cosmiques, de rappeler à quel point dans ces domaines plus que complexes il importe de cultiver le doute... donc la modestie.

Il n'en est que plus grand.


Posté par piezylawski à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


13 juillet 2016

C'est le temps qui nous manquera... à tous...


J'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire, qu'il ne m'en reste plus pour travailler.  

Pierre Reverdy.


Posté par piezylawski à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 mars 2013

RONDE DE LA TERRE.


 

 

 

                    Jardiniers, jardiniers, c'est la ronde des mois

                    Qui mesure le temps dont vous êtes les rois.

                    Janvier commence à table et avec lui le froid,

                    Février à son tour bleuit souvent les doigts

                    Que mars blanchit encore à grands coups de grésil

                    Même si le printemps réveille le persil.

                    Avril, tu sais, ne te découvre pas d'un fil,

                    Puisque en mai tu te joins aux jardiniers habiles

                    Qui confient les semis à la terre fertile.

                    Avec juin reviendra l'odeur du bel été,

                    Beaux jours, beaux fruits, mille couleurs à volonté

                    Seront mille saveurs en juillet et en août

                    Pour peu qu'un vrai soleil balaie tes derniers doutes.

                    Septembre à profusion te récompensera,

                    Des légumes et des fruits tu récolteras

                    A pleins paniers lourds de santé au bout des bras.

                    Octobre sera bien le mois des potirons

                    Le vent cornant novembre et la famille en rond

                    Bien au chaud en décembre, autour d'un feu de bois,

                    Fêtera, ô jardiniers, la ronde des mois

                    Qui mesure le temps dont vous êtes les rois.

 


 

                   

                   

Posté par piezylawski à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,