03 mars 2017

ET ENCORE DE SACRES LECTEURS !


premiere jai dix ans AJe remercie Me N... de m'avoir offert votre livre. La lecture a été un vrai régal. Je vous remercie d'offrir ainsi à vos lecteurs des temps de rêve, de contemplation, de belle humanité, sans tomber dans la mièvrerie, bien sûr. Nous en avons tant besoin ! Je vous souhaite encore de belles pages d'écriture.   Martine A.

J'ai adoré ton dernier livre. J'ai passé de très bonnes vacances de Noël avec Gabin. Je crois que c'est parce que je me suis senti proche de lui : une enfance dans un milieu très modeste, beaucoup de bons copains, l'envie de s'en sortir, la classe prépa, le bonheur de la réussite scolaire... Parfois, j'avais l'impression de m'appeler Gabin L... ou Christophe Bolek. Bref, une histoire très touchante.   Christophe  L.

Je vous ai rencontré dimanche à La Couture et j'ai attaqué la lecture dès lundi. Que du bonheur, dans la lignée de Ici la terre ou Je marche donc je suis ! Surtout ne changez rien et continuez dans ce style. C'est avec plaisir que je me couche le soir, après une bonne journée de travail, pour lire des livres de ce genre. J'attends avec impatience de vous revoir et de discuter bouquins. Bonne continuation.    Laurent T.       

premiere-jai-dix-ansJ'ai été surpris, en débutant le livre, en essayant de me souvenir de mes dix ans... Je me rappelle, hélas, de bien peu de choses, presque rien... Et puis d'un seul coup la surprise agréable d'être pris par la lecture, le summum se situant dans la fin des années collège. Un intérêt qui a encore rebondi au moment du retour aux sources de la fin du roman. Dire que le livre évoque beaucoup de souvenirs quand on a vécu certaines scènes citées est un euphémisme. Les descendants de mineurs polonais peuvent avoir à juste raison une petite larme au coin des paupières. Voilà, il ne me reste plus qu'à attendre le prochain livre... au boulot !    L'ours.

Après Ici la terre, c'est avec grand plaisir que j'ai lu votre dernier roman. Une bien belle histoire qu'en tant que commerçante j'ai parfois frôlée. Une histoire qui fait beaucoup de bien à cette époque difficile, et j'espère que beaucoup de gens l'ont lue. Y aura-t-il une suite ? Au plaisir de vous lire une autre fois.   Gaëtane G.

Juste le temps de dévorer votre ouvrage... C'est un livre "aux piles électriques", n'est-ce pas ? Il m'a d'autant plus touché, pour avoir vécu des moments comparables au parcours familial et d'enfant de Gabin. Son Gino et sa famille s'appelait pour moi Balthazar. Son Piéoluc qu'il a fallu supporter, cinquante ans après je me souviens encore de son nom... Ainsi j'ai eu dix ans à nouveau, et comme vous le dites... mais...  A bientôt de vous revoir dans un salon.   Pascal B.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


08 février 2017

AU RENDEZ-VOUS DES OPTIMISTES...


L'un des plus grands plaisirs de la vie consiste à faire ce que les autres vous pensent incapable.    Bagehot.

 

          Seuls les hommes qui ont un sourire d'enfant ont assez grandi.

 

                     Quand la vie se fait longue

                    Inspire

                    Quand la vie se fait lourde

                    Expire

                    Quand la vie te tourmente

                    Respire

                    Et n'oublie que tout au bout

                    Un souffle, un élan, une lumière t'attend.

 

Hâtons-nous de succomber à la tentation avant qu'elle ne s'éloigne.     Epicure.


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 décembre 2016

TOUS MES VOEUX VOUS ACCOMPAGNENT.


Joyeux-noel-et-meilleurs-voeuxJ'espère vraiment que vous avez vécu une année 2016 meilleure que la mienne...

Je sais bien que rien n'est jamais facile, pour pratiquement tout le monde, mais j'ai connu des périodes plus fastes.

Alors c'est véritablement en connaissance de cause que je vous souhaite à tous une année 2017 avec un minimum de problèmes... et aucun d'insoluble...

Belle santé, à vous et à votre famille.

P1020284

Beaucoup d'entre vous seront sans doute de mon avis : quand le plaisir devient corvée et source de conflits récurrents, il est temps de claquer la porte pour tenter de retrouver l'étincelle sans laquelle on perd sa propre trace, dans un monde uniformément gris.

Et dans ce sens ce proverbe chinois ne manque ni de lucidité ni de sagesse :


N'hésitez pas à aller contre le courant. Il n'y a que les poissons morts qui le suivent.


Posté par piezylawski à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 juillet 2015

TOUJOURS AUSSI GENTILS...


1ere-on-mamieVous m'avez dédicacé "On l'appelait mamie" à Noyelles-Godault. Je viens de finir ce livre et je vous dis : Bravo !  Il se lit très vite, votre style est parfait, vos personnages très bien. Merci d'avoir eu une psychologie particulière pour Maeva, ce qui est rare chez un auteur masculin. Continuez, si vous éditez un autre polar, je serai heureuse de le lire.    Noellie R.

Ce roman est un vrai moment de détente. Quelques anecdotes bien de chez nous m'ont permis de sourire. L'écriture est facile, l'histoire surprenante, j'ai pris un réel plaisir à vous lire. Merci. A quand une nouvelle histoire policière avec Léo et Maeva ? Rendez-vous pour le prochain roman.    Evelyne M.

Nous nous sommes croisés lors du salon du livre d'Arras. Maubeugeois, vous avez dédicacé votre livre à un autre Maubeugeois que je fus il y a quelque temps... J'ai vraiment apprécié ce duo de flics au fin fond de l'Avesnois. Au plaisir de se revoir, et au plaisir de vous lire sur d'autres aventures.    Pascal B.

Moi qui lis très rarement, j'ai dévoré et pris beaucoup de plaisir auprès de feue mamie. J'avais un peu peur au départ, mais ensuite je trouve ton équipe de flics très réaliste et très agréable par leur humanité : on a vraiment l'impression de partager leur quotidien. La partie scientifique est très bien documentée et le tout est très bien ficelé. On ne s'ennuie jamais. Bref, je tenais très sincèrement à te remercier.    Freddy S.


Posté par piezylawski à 12:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 avril 2013

LIRE DE TOUT, MAIS...


On ne cesse de nous répéter, et j'ai rabâché pendant des décennies, qu'il faut s'efforcer de lire de tout, donc dans des genres différents, et j'essaie, sans y parvenir. Pourtant, je comprends bien qu'on s'ouvre l'esprit à découvrir ou à approfondir les genres les plus divers, au lieu de s'enfermer dans une uniformité rapidement réductrice.

Il existe de bons et de mauvais livres dans tous les genres.

Certes, certes... n'empêche que je ne me souviens pas avoir lu de mon plein gré, et autrement que sous la contrainte, un roman de science-fiction ou intégralement fantastique. Non, aucun. Je dois être réfractaire, ou allergique, ou les deux... et donc je suis volontairement passé à côté des sagas très à la mode peuplées de magiciens, d'êtres doués de super pouvoirs, de vampires... et de tant d'autres héros de ce qu'il est convenu d'appeler l'héroic fantasy.

Ce qui n'empêche que j'ai vu et adoré, je ne sais plus combien de fois, le E.T. de Spielberg. Que j'ai toujours bien du mal à trouver fictif et venu d'ailleurs quand il veut retrouver sa "maison". En cela il nous ressemble, pour ne pas dire qu'il est presque de chez nous.

Bref, en fonction de l'humeur du jour ou du moment, je vais à la rencontre des histoires, mais surtout des gens, à travers ce que l'on appelle la littérature générale, les biographies, les romans d'aventures, les romans historiques, les romans policiers, les thrillers, les recueils de nouvelles, et plus rarement quelques essais.

A chacun ses goûts, pas vrai ? On ne lit pas, non plus, pour se torturer. N'est-il pas ? Alors lisons, pour le plaisir.


 

Posté par piezylawski à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,