22 juillet 2015

ILS M'ETONNERONT TOUJOURS, CES LECTEURS !


Je marche donc je suis,  un cadeau de ma fille. J'ai passé un bon moment en rencontrant avec vous toutes ces personnes qui ont croisé la route de Jean de Mady, sur le chemin de Compostelle. La rencontre, l'écoute, le partage... comme c'est vrai que ce sont des bijoux de richesse humaine. Et un traitement radical contre les croche-pieds de la vie qui nous font nous écraser notre nez sur le trottoir. Et comme c'est dur de décoller son nez de par terre. Et de relever le nez et les yeux, comme la petite Zoé... Bonne suite et merci. Marie-Antoinette.

Je m'étais juré de vous envoyer un petit mot, après un tel bouleversement... Pourtant, j'ai bien du mal à trouver les mots pour exprimer mon ressenti après avoir rencontré Jean de Mady... Merci... peut-être tout simplement !  Comment avez-vous pu donner vie à un tel homme ? Jean de Mady, l'humaniste, a déjà rejoint mes pères spirituels Théodore Monod, Mandela, Gandhi, Martin Luther King... Un modèle ! ... De très nombreuses fois j'ai dû interrompre ma lecture, car l'émotion était trop intense. Je me sens grandi d'avoir rencontré Jean de Mady... Merci, merci.    Guillaume C. 

Ton livre parle d'humanité et d'amour. Peut-on être coupable de parler d'amour ? Bien sûr non, jamais. Et tous ceux qui te lisent doivent penser pareil... Merci pour ton livre qui m'a souvent embrumé les yeux. Bon vent à toi et à tes projets d'écriture. Un homme qui passe.   Gérard G.

Je vous ai rencontré à la fête du livre de Merlieux. J'ai trouvé ce livre magnifique, de par son écriture, ses descriptions de paysages et toutes les situations rencontrées lors du pèlerinage de Jean de Mady. Et je vous assure que j'avais l'impression de faire le chemin à ses côtés, de partager tous ces instants de joie, et aussi de douleur... Mon dieu que cet homme est bon !... En fait, cette lecture m'a apporté beaucoup plus que je ne l'aurais cru au départ. J'en ai été bouleversée.... En tout cas, merci pour avoir écrit ce livre. Je suis heureuse de vous avoir croisé sur mon chemin !   Nadine G.

J'ai été extrêmement touchée par l'histoire de Jean de Mady. J'ai lu ce livre avec beaucoup d'émotion et de compassion. L'histoire de la petite fille autiste est très belle et même poignante...Merci pour ce livre magnifique qui nous donne une belle leçon de vie... Bonne continuation à vous et au plaisir de vous lire.   Danièle M.

Juste pour vous dire que j'adore "Je marche donc je suis". Je ne sais qui du narrateur ou de l'écrivain a le plus de talent, les deux certainement. Ce Jean de Mady est hors norme, sa vie est hors norme. Floriano se souvient de vous, il vous a eu en sixième... Merci d'oublier votre ancien métier et d'occulter mes fautes d'orthographe... Bien à vous.  Lamberto N.



05 mars 2015

A LA BIBLIOTHEQUE DE BAVAY.


 

bavay-pause-cafe-mars-2015 image

 

La Bibliothèque municipale de BAVAY propose son désormais traditionnel rendez-vous autour des livres intitulé « La Pause-Café ». L'occasion de partager de façon conviviale les coups de cœur de lectures des uns et des autres, de présenter les nouveautés disponibles en prêt à la bibliothèque, de donner son avis et de faire des rencontres.
Elle accueillera à cette occasion, Pierre Zylawski, auteur maubeugeois, qui présentera l'ensemble des ouvrages qu'il a écrit et partagera avec le public ses passions et ses inspirations.

La prochaine Pause-Café aura lieu le samedi 7 mars 2015, de 10h à 11h30 à la bibliothèque

Pour tout renseignement : 03 27 63 03 31

                                                                                                                                                             Bienvenue à tous...


Posté par piezylawski à 11:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 mars 2013

EDITION DU BOUT DE LA RUE.


                                   "Je ne suis pas d'accord avec un mot de ce que vous dites,

                         mais je me battrai jusqu'à la mort pour votre droit de le dire."    Voltaire.

                                                                        

                                                                                                                                                      

                                                                            

jcorno

                                          faurand

    Francine  AURAND.  Editrice.                                   

 

    Joël   CORNO. Directeur des publications.                        

 

 

Nous privilégions toujours la QUALITE des textes à la renommée déjà faite de leurs auteurs et ne cherchons à ne nous positionner que sur le marché des AMOUREUX DE LA LITTERATURE.

C'est pourquoi notre société qui propose actuellement 120 titres, est organisée autour de plusieurs COLLECTIONS qui permettent la rencontre de TOUS LES STYLES et de tous les goûts : roman, essai, poésie, nouvelle, satire/humour, jeunesse, polar/thriller, témoignage, science/technique.

Envisageant l'édition comme une politique de PARTAGE, nous insistons sur la coopération entre auteurs et notre équipe de créateurs.

                            Je me dois d'ajouter que, à chaque fois que je retrouve

                            Francine Aurand et Joël Corno dans un salon du livre,

                            on passe toujours une excellente journée, parce qu'ils sont sympas.


En vrac, quelques-uns des 120 bouquins déjà édités :

brutes_de_pom cite_secrete

CHATEAUX DE SABLE

 

lama_vert

 

couv_delirium

 

momie_cathedrale

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2013

09 mars 2012. ICI LA TERRE. aux Editions du Pierregord.

 


                                         ILT C

Quand, en mars, Bertrand-Hugues ABTEY, patron des Editions du Pierregord, publie effectivement Ici la terre, je suis bien loin de me douter que, six mois plus tard montre en mains, sa maison d'édition aura déposé son bilan. Si ce n'est pas là encore une illustration de la fragilité des activités humaines...

Quoi qu'il en soit, parce que j'aime beaucoup ce beau roman accroché à la terre et aux gens qui vivent courbés sur elle, pendant ces six mois je me suis démené aux quatre coins de la région et en Dordogne, pour faire vivre ce bouquin auprès du public le plus large possible. Et en octobre, lorsque le liquidateur judiciaire m'a appris que la totalité du premier tirage était épuisée j'en ai été soulagé : au moins, cette magnifique histoire ne finirait pas sa courte carrière pilonnée en confettis !!!

Moi, il m'en reste une bonne centaine, pour les futurs salons et fêtes du livre, mais si vous le souhaitez je les tiens à votre disposition. Un message sur pierre.zylawski@orange.fr  et, dans les trois jours, vous le recevez par courrier bien emballé. Les frais de port sont pour moi. N'hésitez pas.

Depuis mars, j'ai reçu, par messages ou de vive voix, quantité de témoignages de lecteurs qui ont tous une bonne raison d'avoir aimé ce roman. Voici, en vrac, ce que je ne cesse d'entendre :

  • c'est l'histoire de gens d'ici, sur la terre d'ici. Notre terroir.
  • les trois héros, très âgés, sont hors du commun.
  • ils ne sont pas agriculteurs, mais simples jardiniers. Comme beaucoup d'entre nous.
  • ils ont le sens de la famille, de l'amitié, du partage.
  • ce sont, à leur manière, des érudits qui transmettent le savoir.
  • à la lecture, on apprend quantité de choses, dans des tas de domaines.
  • cette histoire se nourrit de quantité d'arbres.
  • on y croise des contes et légendes pas bêtes du tout.
  • les courtes poésies intercalées enrichissent le récit.
  • on y croise surtout des gens qu'on oubliera difficilement.
  • une histoire attachante, avec des pages parfois très émouvantes.
  • mais personne ne meurt : tout le monde en sort vivant.

J'ajoute que l'on doit la magnifique photo de couverture à une amie, jardinière elle aussi. Pour moi, elle pourrait représenter la voix de la terre  qui s'exprime dans ce roman à travers les voix des différents personnages. Cette photo a déjà arrêté net des centaines de lecteurs... et il a fallu que j'en envoie un exemplaire... au Liban.

                                                                             Les éditeurs que je côtoie savent 

                                                                             que je n'écrirai plus de roman du terroir.

                                                                             Le prochain serait forcément moins bien.

                                                                             Alors non.


 

                  

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,