16 octobre 2014

LES ZOREILLES DU CHEMIN.


Scan10086Connaissez-vous les Zoreilles du Chemin ?

Du chemin de Compostelle, bien sûr...

Une fois par mois, gratuitement, vous recevez dans votre boîte mail huit pages très denses qui constituent ce journal du chemin. Il est évidemment rempli de ce que les oreilles ont pu entendre... Et c'est tout simple : il suffit de demander... et vous recevez...

Voilà quelques mois, j'ai adressé aux Zoreilles un exemplaire de "Je marche donc je suis". Et dans les Zoreilles de septembre, j'ai eu la surprise de découvrir l'article qui suit. Je l'ai textuellement recopié :

 

Un livre bien étrange nous est parvenu. Enfin, le mot "plusieurs livres en un " serait plus approprié.

Pierre Zylawski est romancier, et il nous conte l'histoire d'un pèlerin qui, à la suite d'un deuil douloureux, a choisi de partir sur le chemin, et de faire également le retour à pied, depuis son Nord natal. Il croise naturellement de nombreux pèlerins, s'acoquine avec certains, mais il n'y a rien là que de très naturel.

Toutefois, dans ce livre, le ton n'est pas à la bagatelle verbale. Le style est léger, mais profond, les mots sonnent juste sur les douleurs esquissées, quelquefois soulignés de petites lignes de poésie.

Ce pèlerin nous conte de belles tranches de vie, de jolies traces d'humanité. Puis un soir, quelque part dans le Sud-Ouest, il décide de marquer une pause, avant de retrouver sa maison et ses douleurs. Il s'incruste dans un village qu'on imagine bâti de pierres blondes, donne son temps et son énergie, s'investit sans compter, et devient l'ami de tous.

La fin du livre nous offre quelques jolies surprises, à déguster sans modération.

Je trouve qu'elles sont gentilles, les Zoreilles du chemin... non ??????????