18 février 2014

LA VOIX DU NORD du 16/02/2014. Extraits. Béatrice FRERE.


MAMIE LVDN A

Après cinq livres plutôt ancrés dans le terroir, voilà que le Maubeugeois embrasse un genre nouveau pour lui : le polar. Sacré défi pour un auteur surtout passionné par l'être humain... Le sang ? Très peu pour lui. Il lui a donc fallu se familiariser avec le milieu policier. Et ça donne "On l'appelait mamie", un bouquin qui ne tombe pas des mains...

"Mamie" est morte dès la première page... Sauvagement assassinée, Mathilde Baillé, 82 ans, ancienne institutrice d'Obrechies que tout le monde vénère... L'auteur s'est-il inspiré de la chronique quotidienne des faits divers pour conduire son intrigue ? Même pas ! Mais il ne se berce d'aucune illusion à ce sujet : la violence, le goût des lecteurs pour le gore... Il a d'ailleurs convoqué Honoré de Balzac comme premier témoin, dès l'épigraphe de son livre : "Toutes les horreurs que les romanciers croient inventer sont toujours au-dessous de la vérité."

Pierre Zylawski a planté le décor dans le charmant village d'Obrechies, en prenant soin, insiste-t-il de ne froisser personne... Le fil conducteur... la chute finale, essentielle... et surtout ne pas négliger la documentation, tous azimuts. Ainsi, il a exploré la commune, visité l'église, la salle des fêtes. "J'ai aussi travaillé les aspects plus techniques de l'enquête avec mon voisin, ancien commissaire de police, et deux de mes anciennes élèves également entrées dans la police". Pour le reste, l'auteur a voulu soigner ses personnages, en s'attachant aux caractères...

Une bonne surprise. D'abord un plaisir incontestable, celui de retrouver dans un roman des lieux familiers : Obrechies, Maubeuge, Ferrière... L'omniprésence des dialogues - indispensables pour l'auteur si l'on veut voir avancer l'enquête en même temps que les policiers - ne gênera pas les habitués du genre. La bonne tenue de l'intrigue, et puis, une fois la dernière page refermée, on a envie d'en savoir plus sur Léo et Maeva, les deux policiers. Par petites touches, l'auteur livre un peu de leurs tumultes intérieurs. Quand on a envie de suivre les personnages, c'est bon signe...


 

Posté par piezylawski à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,