08 février 2017

AU RENDEZ-VOUS DES OPTIMISTES...


L'un des plus grands plaisirs de la vie consiste à faire ce que les autres vous pensent incapable.    Bagehot.

 

          Seuls les hommes qui ont un sourire d'enfant ont assez grandi.

 

                     Quand la vie se fait longue

                    Inspire

                    Quand la vie se fait lourde

                    Expire

                    Quand la vie te tourmente

                    Respire

                    Et n'oublie que tout au bout

                    Un souffle, un élan, une lumière t'attend.

 

Hâtons-nous de succomber à la tentation avant qu'elle ne s'éloigne.     Epicure.


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


13 juillet 2016

Remy de Gourmont.


Denis Grozdanovitch termine son recueil sur un hommage à Remy de Gourmont, poète, écrivain, érudit, décédé en 1915.  Et chacun comprend qu'il lui voue un véritable culte.

Voici le poème de Gourmont Les feuilles mortes avec lequel Grozdanovitch clôt son ouvrage :

 

          Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

          Elles font un bruit d'ailes ou de robes de femme.

          Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

          Viens nous serons un jour de pauvres feuilles mortes.

          Viens ; déjà la nuit tombe et le vent nous emporte.

          Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?


 

Posté par piezylawski à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 juin 2013

BLANC, NOIR, VERT OU DORE...


 

 

                   Blanc, noir, vert ou doré, vraiment la belle affaire !

                    Comme si les couleurs n'inondaient pas la terre,

                    Comme si l'on devait s'appeler tous Robert

                    Et que l'on pût choisir et son père et sa mère !

                    Des bons et des mauvais, taiseux ou bien commères,

                    On en connaît partout, par milliers ou par paires,

                    Et la couleur des yeux ne fait rien à l'affaire.

                    Taisez, taisez-vous donc, apprenez à vous taire,

                    Un jour vous comprendrez ou du moins je l'espère,

                    Qu'un monde coloré peuplera l'univers.

                    Blanc, noir, vert ou doré, vraiment la belle affaire !

 


 

Posté par piezylawski à 17:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

10 mai 2013

ET TOUS CES PELERINS...


 

 

                    Et tous ces pèlerins sont venus sous la voûte

                    Après avoir douté tout au long de la route,

                    Pour dire au monde entier qu'ils ont vaincu leurs doutes.

                    Ils se sont regroupés dans cette cathédrale

                    Pour chanter et prier, et s'approcher du Graal.

                    Ils sont venus à pied, depuis le monde entier,

                    Ils ont grimpé des monts et suivi des sentiers,

                    Ils ont osé le faire et non pas à moitié.

                    A beaucoup c'est la foi qui a donné des ailes,

                    Tous sont devenus pèlerins de Compostelle.

 


 

Posté par piezylawski à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

24 avril 2013

JE SUIS CELUI QUI MARCHE...


 

 

                    Je suis celui qui marche ici et dans sa tête,

                    Celui qui s'est enfui pour une longue quête

                    Pour qu'enfin un beau jour cette douleur s'arrête.

                    Car depuis son départ je suis moins qu'une bête

                    Qu'on aurait sacrifiée sur l'autel de la fête,

                    Et j'entends jour et nuit ce marteau dans ma tête.

                    J'attends de ce chemin qu'une étoile me prête

                    Rien qu'une once de vie, une lueur, j'achète.

                    Je suis celui qui marche ici et dans sa tête.

 


 

Posté par piezylawski à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


C'EST TOUJOURS BIEN TROP TARD...


 

 

                    C'est toujours bien trop tard qu'on mesure l'absence,

                    Et alors tout le jour c'est à lui que l'on pense,

                    Quand nos coeurs ravagés battent mal l'impatience.

                    De lui qui a osé un monde de confiance,

                    On a appris souvent à prendre la conscience

                    Du bien et du moins bien, et de leur importance.

                    Il a su se garder de toutes les méfiances,

                    Il a su résister à toutes les violences,

                    Il a gagné chez nous toutes les indulgences.

                    Maintenant qu'il est loin sur cette terre immense,

                    Le vide et le chagrin sont entrés dans la danse

                    Mais c'est toujours trop tard qu'on mesure l'absence.

 


 

                     

Posté par piezylawski à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 mars 2013

ALORS L'HOMME TOUT NU...


 

 

                    Alors l'homme tout nu s'est penché sur la terre,

                    Il a gratté le sol, il a appris à faire

                    Ce que ne savaient pas son père et son grand-père.

                    Alors l'homme tout nu a enfoui la graine,

                    Il a veillé dessus et il a pris la peine

                    D'attendre jour et nuit que le miracle vienne.

                    Alors l'homme tout nu a regardé les cieux,

                    Il a vu, tout là-haut, dans le bleu de ses yeux

                    Que la terre ravie ferait de lui un dieu.

 


 

                   

Posté par piezylawski à 08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

ET CES FOUS D'UN AUTRE AGE...


 

                    Et ces fous d'un autre âge ont planté leur forêt,

                    Tous les jours à la main ils ont ouvert les prés

                    Et ont planté, planté, sur la terre sacrée,

                    Des pins, des sycomores, des ginkgos et des chênes,

                    Aucun, aucun d'entre eux n'a ménagé sa peine

                    Et tous en ont rêvé : la  forêt serait reine.

                    Plantez, plantez comme eux les forêts de demain,

                    Vous savez ce qu'il faut, il suffit de deux mains,

                    Et le monde avec vous aura des lendemains.

                    Devenez donc ces fous qui plantent leur forêt

                    Même si l'on vous dit que vous êtes tarés.

 


 

Posté par piezylawski à 08:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

VOUS, CHENES...


 


                                       Vous, chênes, héritiers

                                       du silence des bois,

                                        Entendez les soupirs

                                        de ma dernière voix.

 


 

Posté par piezylawski à 08:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 mars 2013

RONDE DE LA TERRE.


 

 

 

                    Jardiniers, jardiniers, c'est la ronde des mois

                    Qui mesure le temps dont vous êtes les rois.

                    Janvier commence à table et avec lui le froid,

                    Février à son tour bleuit souvent les doigts

                    Que mars blanchit encore à grands coups de grésil

                    Même si le printemps réveille le persil.

                    Avril, tu sais, ne te découvre pas d'un fil,

                    Puisque en mai tu te joins aux jardiniers habiles

                    Qui confient les semis à la terre fertile.

                    Avec juin reviendra l'odeur du bel été,

                    Beaux jours, beaux fruits, mille couleurs à volonté

                    Seront mille saveurs en juillet et en août

                    Pour peu qu'un vrai soleil balaie tes derniers doutes.

                    Septembre à profusion te récompensera,

                    Des légumes et des fruits tu récolteras

                    A pleins paniers lourds de santé au bout des bras.

                    Octobre sera bien le mois des potirons

                    Le vent cornant novembre et la famille en rond

                    Bien au chaud en décembre, autour d'un feu de bois,

                    Fêtera, ô jardiniers, la ronde des mois

                    Qui mesure le temps dont vous êtes les rois.

 


 

                   

                   

Posté par piezylawski à 19:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,