13 juin 2020

CEUX DE LA FORET.


CDLF

 

A tous ceux qui aiment les histoires simples, les gens simples, les romans qui ne se perdent pas dans une intrigue destinée à égarer le lecteur, cette évocation d'un coin de campagne niché au creux du Massif Central, immédiatement après la Grande Guerre, laissera le souvenir d'un vrai bon moment de lecture.

Une vallée, une montagne, une forêt, une rivière, des hameaux à peine identifiés... une poignée de villageois qui se connaissent et se fréquentent depuis toujours... et mènent une existence simple, dure, mais amicale.

Jusqu'au jour où une usine s'implante dans la vallée et, avec elle, tous les ingrédients de la gangrène : l'envie, la duperie de l'imagination, les apparences trompeuses, l'attrait du clinquant...

La tragédie prépare son lit, le drame ne saurait tarder...

Un roman bien différent des policiers auxquels Charles Exbrayat nous a habitués, mais toujours avec cette maîtrise digne des plus grands.

C EX


 

Posté par piezylawski à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 avril 2020

Profitez du confinement pour LIRE...


c'est bien ce qu'on entend depuis des semaines, sur tous les tons, et y compris dans la bouche des plus hautes autorités... Alors j'apporte ici ma modeste contribution, en soufflant dix titres, à ceux qui ne sauraient vers quel ouvrage se tourner.

Dix titres, dans des genres très divers, mais qui tous allient l'originalité à la qualité. C'est ainsi que je les préfère et que je les ai choisis. Subjectivement, bien sûr.

Je vous les présente ici, en quelques mots, et sans la moindre intention de classement. Tous sont remarquables. Tous.

                                                                                                        Bonne lecture à vous...

 

 

OURAGAN

 

 

Alors qu'aux Etats-Unis l'ouragan Katrina submerge La Nouvelle Orléans, suivez pas à pas Joséphine Lincoln Steelson, négresse depuis presque cent ans... ostensiblement drapée dans la bannière étoilée. Glaçant.

 

 

 

 

 

 

REEVES

 

 

Puisque vous faites partie de ceux qui se posent des questions sur le grand mystère de la réalité dans laquelle nous sommes projetés, asseyez-vous pour quelques heures de lecture, sur le banc du temps qui passe. Sacrément intelligent.

 

 

 

 

J DARC

 

 

Vous aussi, comme moi, vous pensiez connaître l'essentiel à propos de cette Jehanne d'Arc, de Domrémy... Eh bien, détrompez-vous... Tsunami dans les idées reçues.

 

 

 

 

 

DEBRE

 

 

Goûtez sans modération à ce polar hyper original : un gouvernement, des ministères, des intrigues... et surtout... pas une goutte de sang mais... un regard de femme. Hors des sentiers battus.

 

 

 

 

 

MOLIERE

 

 

Le livre d'un érudit, écrit dans une langue accessible à tous. Cette bible devrait être remboursée par la Sécu. Un livre rare.

 

 

 

 

 

FOU

 

 

Avec cet ouvrage, vous accédez à l'entourage quotidien et immédiat de l'ex roi du Maroc, Hassan II, en compagnie du fou du roi, chargé de distraire le monarque absolu... Tout un monde insoupçonné.

 

 

 

 

 

DARLING

 

 

 

Ames sensibles, porteurs de pacemaker, innocents qui viennent de naître... n'ouvrez surtout pas Darling de Jean Teulé. Vous risqueriez fort de ne jamais vous en remettre. Renversant.

 

 

 

 

RESTE

 

 

Ce n'est pas tous les jours que l'on peut poser le pied dans l'univers d'un thanatopracteur hyperdoué pour redonner aux morts l'apparence du vivant... Déjanté.

 

 

 

 

 

CADRES

 

 

 

Pierre Lemaître est la preuve vivante que l'on peut être lauréat du prestigieux Prix Goncourt et écrire, par ailleurs, un thriller proprement époustouflant. Une sacrée découverte.

 

 

 

 

COMMENT

 

 

Croyez-moi, quand on referme ce livre, on a vraiment l'impression d'être trois fois plus intelligent qu'au moment où on l'a ouvert... Essayez, et vous verrez que ce prof de philo agrégé parle la philosophie comme vous parlez à votre grand-mère. Un exploit.

 

 

 

                                                      Restez chez vous, avec un bon livre...


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2020

Profitez-en pour lire...


Fenêtre sur crime

 

Les romans policiers ne manquent pas de lecteurs. Il suffit pour s'en convaincre de mettre le pied dans un salon du livre réservé à ce genre : la foule des visiteurs y est dense, et certains ploient littéralement sous la charge des polars qu'ils viennent d'acheter ! Bref, le roman policier est un véritable filon qu'énormément d'auteurs exploitent.

Linwood Barclay, cet Américain qui vit à Toronto, au Canada, n'a vraiment pas besoin de mon aide pour assurer sa publicité ! C'est une évidence. Et pourtant, je tiens à faire ici l'éloge de son polar "Fenêtre sur crime".

Pour une raison majeure : l'originalité du propos. De loin le plus difficile, pour tous les auteurs, et dans ce genre tout particulièrement. Et je suis persuadé qu'avant même d'avoir écrit la première ligne, le succès de son bouquin était assuré, simplement parce que tout l'édifice repose sur une idée comme on en a une, dans une vie !

Je ne vais évidemment rien révéler, mais croyez bien que ce polar sort de l'ordinaire, ne serait-ce que parce que les torrents de sang bien inutiles sont ici avantageusement remplacés par une galerie de personnages parfaitement campés et suivis dans toutes les nuances dont ils sont capables. Deux frères. Un autiste Asperger ? Schizophrène ? Une vice-championne olympique. Un tueur à gages. Un ex Président des Etats-Unis ? Politiciens corrompus. Avocats pourris...

Et peut-être surtout et avant tout, sur internet, une application qui ressemble drôlement à Google Earth...

Quel savant mélange, pour une recette appétissante au goût hors du commun !

Mille bravos, Monsieur Barclay.

 

 

Photo Barclay


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2020

OURAGAN.


Ouragan

 

Moi, Josephine Linc. Steelson, négresse depuis presque cent ans, j'ai ouvert la fenêtre ce matin, à l'heure où les autres dorment encore,j'ai humé l'air et j'ai dit : "Ca sent la chienne."

Ainsi commence "Ouragan", de Laurent Gaudé. On est à la Nouvelle-Orléans, dans Lower Ninth, le neuvième district, et, ne vous y trompez pas, "la chienne" c'est la tempête, l'ouragan Katrina qui approche.

Commence alors le chaos des évacuations, la lutte pour la survie, les bassesses les plus noires... On suit pas à pas le destin d'une dizaine de personnages devenus fétus de paille au moment où l'eau provenant des digues rompues envahit la ville. Et dans ces moments-là, l'homme dépouillé de tout apparaît tel qu'il est réellement.

Dans cette atmosphère de fin d'un monde, fort bien rendue par l'auteur, un seul repère, un seul phare reste en place et refuse de fuir : Josephine Linc. Steelson, négresse depuis presque cent ans... ostensiblement drapée dans la bannière étoilée...

Un sacré roman.

Gaudé


 

Posté par piezylawski à 10:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 décembre 2019

Devenez liseron...


J'ai emprunté la formule à Raymond Queneau... jamais en panne d'une bonne idée.

Décembre, c'est l'heure du tri dans la centaine de bouquins lus en 2019. Subjectif, comme toujours, vu que je ne suis pas encore un robot lisant...

Pas d'ordre préférentiel dans cette liste, simplement dix titres qui, à mon avis, valent la peine.

Bonne lecture à vous.

  • Le dictionnaire de ma vie.  de Eric  Dupond-Moretti.
  • Le banc du temps qui passe.   de Hubert  Reeves.
  • L'instant zéro.   de Joseph  Finder.
  • L'affaire Jeanne d'Arc.   de Roger Seuzig  et  Marcel Gay.
  • La mort étrange de Pierre Bérégovoy.    de Eric   Raynaud.
  • Monstre.   de Gérard Depardieu.
  • Les uns et les autres.   de   Christine  Ockrent.
  • La mémoire n'en fait qu'à sa tête.   de  Bernard   Pivot.
  • Ecoutez  nos défaites.   de  Laurent   Gaudé.
  • Le piège de verre.   de  Eric   Fouassier.

Posté par piezylawski à 09:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


23 mai 2019

La parole au service des autres.


Dupond Moretti

 

Qui n'a jamais entendu parler de Maître Dupond-Moretti ? Peut-être une poignée d'Inuits bloqués par les glaces pendant dix mois de l'année, et encore... certains ont, paraît-il, la télé... ou alors des sourds profonds et de naissance qui ont refusé d'apprendre le langage des signes... et c'est à peu près tout.

Alors, vous qui avez entendu dire... si vous souhaitez en savoir davantage à propos de ce maître du barreau, actuel recordman des acquittements devant les assises, je vous recommande très chaudement la lecture de cet ouvrage dans lequel il passe en revue 26 mots-clefs de sa vie... parmi lesquels quelques surprises.

Laissez vous tenter et vous approcherez ainsi un homme haut en couleur, plus que généreux, qui aime la vie et idolâtre sa mère... mais également et bien sûr cet homme indigné, impertinent, insolent, capable d'apostropher n'importe qui au coeur du prétoire, pour aller au bout de ses convictions et de son rôle. Il est, dans ce bouquin, égal à lui-même, égal à l'image que nous avons de lui. Une image que certains détestent, et que d'autres adorent. Forcément.

Prenez rendez-vous avec un bon moment de lecture.

Sachez encore que ce ténor du barreau est un Ch'ti, élevé à la dure dans un petit village campagnard, à moins de dix kilomètres de chez moi. Et ce n'est pas un hasard si l'on retrouve en lui cette droiture, cette fermeté, cette main tendue... des gens d'ici.

Enfin, si vous avez deux bouquins à lire ou à offrir, optez donc pour un coup de Hubert Reeves et un coup de Eric Dupond-Moretti, et je vous garantis que ces deux-là vont réussir à vous secouer les méninges, avant de les replacer dans le sens du vent.


Posté par piezylawski à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mai 2019

Méditations cosmiques.


Reeves

 

"Près de l'étang de Malicorne, face au grand saule pleureur qui se reflète dans l'eau calme, se trouve un banc de bois : Le banc du temps qui passe.

Je m'y assois pour tenter de sentir ce mince filet du temps qui nous porte tout au long de notre existence. Après un long moment de silence, me viennent à l'esprit des pensées qui prolongent ma constante interrogation sur le monde...

Ce livre est destiné à tous ceux qui se posent des questions sur le grand mystère de la réalité dans laquelle nous sommes projetés pour un temps..."  HR.

Je sors de la lecture de ce livre une fois encore époustouflé par la clarté et la simplicité du propos, alors que l'auteur aborde ici des thèmes et des contenus réputés particulièrement ardus. De la genèse du cosmos au risque de disparition de la vie au devant duquel nous courons peut-être... le savant passe en revue treize chapitres tous essentiels.

Le Big Bang... quand la matière se structure... La place de l'homme dans l'univers... La folie non-écologique... la fin du monde... le merveilleux hasard... et Dieu dans tout ça ?...

Une magnifique leçon de choses donnée par un maître du genre et dans une langue accessible à tous. Sans oublier, peut-être surtout, que cet éminent scientifique ne cesse, au fil de ces méditations cosmiques, de rappeler à quel point dans ces domaines plus que complexes il importe de cultiver le doute... donc la modestie.

Il n'en est que plus grand.


Posté par piezylawski à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

11 mars 2019

L'instant zéro.


Finder-Joseph-L-instant-Zero-

Né en 1958, à Chicago, Joseph Finder a vécu une partie de sa petite enfance en Afghanistan et aux Philippines, avant que sa famille ne se fixe dans l'état de New-York.

Contacté par la CIA au cours de ses études universitaires, il devient officier de renseignements puis journaliste spécialisé dans les questions de politique internationale, au New York Times, au Wall Street Journal et au Washington Post. Au cours de cette période il acquerra une connaissance très pointue de ces milieux, connaissance qu'il fera partager à ses lecteurs au travers de ses ouvrages hyper documentés et d'un réalisme qui ne se dément jamais.

Ici, avec L'instant zéro, Finder nous embarque dans un thriller où s'affrontent en permanence agents secrets, désir de vengeance, volonté de destruction, terrorisme, milliards de dollars, mais également la terrible fragilité de l'amour maternel...

Sueurs froides garanties jusqu'aux pages ultimes de ce polar assez rare en son genre, pour avoir été écrit en collaboration officielle avec le FBI et la CIA. Ne le ratez pas.


Posté par piezylawski à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 février 2019

MOI QUI CROYAIS CONNAITRE JEHANNE...


JD

 

C'est vrai, comme tant d'autres je pensais connaître l'essentiel à propos de cette Jehanne d'Arc, de Domrémy...

C'était avant de lire - non, de dévorer - le bouquin de Roger Senzig et Marcel Gay, paru aux Editions Florent Massot, voilà déjà onze ans !!!

Marcel Gay est grand reporter à l'Est Républicain, et particulièrement chargé de suivre les affaires judiciaires. Roger Senzig est un ancien membre des services secrets de la France Libre pendant la seconde guerre mondiale. Spécialiste de Jeanne d'Arc, latiniste et paléographe, il a disséqué le parcours de la Pucelle.

Jeanne a-t-elle vraiment entendu des voix ? A-t-elle été mandatée par Dieu pour sauver le royaume de France ? Que sait-on, finalement, du destin hors du commun de cette petite bergère de Domrémy qui a donné son nom à un nombre incalculable de rues, inspiré plusieurs milliers de livres, une demi-douzaine d'opéras et une quarantaine de films ?

A quoi ressemblait-elle ? Quelle langue parlait-elle ? A-t-elle vraiment gardé des moutons ? Comment a-t-elle appris à chevaucher de fougueux destriers, à manier l'épée, à faire la guerre ? Comment a-t-elle pu approcher le roi ? Pourquoi tant de nobles seigneurs ont-ils décidé de suivre cette jeune inconnue ?

Et peut-être surtout, a-t-elle réellement été brûlée vive le 30 mai 1431, sur la Place du Vieux-Marché de Rouen ?

"L'affaire Jeanne d'Arc" vous prend par la main et ne vous lâche plus. Toutes affaires cessantes.

Alors bien sûr un ouvrage qui touche à un mythe et s'efforce de répondre à des questions que, normalement, on n'ose pas se poser, dérange. Le terme est faible. Un peu comme si ses auteurs avaient dégoupillé une grenade dans une lessiveuse de crème Chantilly... Vous imaginez le cataclysme.

Si j'osais un conseil, le livre neuf n'existant sans doute plus, trouvez-vous un bouquin d'occasion. Vous ne le regretterez pas.


 

 

 

Posté par piezylawski à 15:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 décembre 2018

REGARD DE FEMME.


Regard de femme BLes premières pages tournées, j'ai littéralement été aspiré par la lecture de ce polar tout à fait différent dans la mesure où il nous transporte dans des milieux inhabituels, pour le commun des lecteurs : le gouvernement, des ministères, la justice, la proximité des élections, les intrigues... Sans oublier l'originalité première du roman : pas de sang, mais un regard de femme...

Un beau polar, donc, et, je peux en témoigner ici, un bel auteur.

Voilà déjà quelques années, à l'époque de la parution de ce bouquin - eh non, ce n'est pas une nouveauté - le hasard a fait que j'ai vécu une journée entière assis juste à côté de Jean-Louis Debré, dans un salon du livre d'une petite ville des Flandres. Nous n'avons pas cessé de papoter, de blaguer, d'évoquer des anecdotes... Et je dois reconnaître que j'ai découvert ce jour-là une célébrité singulièrement sympathique.

Et quelle ne fut pas ma surprise, le midi, au moment de rejoindre la salle à manger contiguë où nous devions déjeuner tous ensemble, de trouver mon célèbre voisin qui m'attendait pour me demander d'accepter de manger à sa table, avec quelques autres auteurs... la table des officiels ne le tentait pas...

A cette époque, il avait déjà été juge d'instruction, député, ministre de l'Intérieur, président de l'Assemblée nationale, et il présidait le Conseil constitutionnel !

Pour moi, et définitivement, il fait partie des rares qui gagnent à être connus. Chapeau bas, Président !

JL Debré


 

 

Posté par piezylawski à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,