25 juillet 2016

Un sacré gamin.

DSC_0448

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Début septembre,

aux Editions du Riffle,

à l'occasion de mon dixième bouquin,

je vous promets un sacré gamin !!!

Un p'tit gars

que vous aurez bien du mal

à oublier...  

 

 

 

                        A  bientôt.

 

 

 

Posté par piezylawski à 15:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


Est-ce vraiment une blague ???


Ah ! Monsieur ! A chaque fois qu'un roman de vous paraît, je le lis les yeux fermés ! 

Georges Coulonges.



Posté par piezylawski à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juillet 2016

Cocktail de lecteurs ravis.


SDL COUV RIFFLEJ'ai lu avec grand plaisir "Sorti de l'ombre". J'y ai retrouvé la générosité, l"humour et le sens de l'intrigue des oeuvres de Franck et Vautrin... Ca fait du bien de lire des romans simples mais bons... Votre roman a été pour moi comme une bouffée d'air frais printanier. Je me suis rapidement attachée à la triplette Cortina, et j'ai beaucoup apprécié les descriptions du Louvre, en particulier les pauses de silence... Je vous remercie pour ces bons moments... Judith L.

Vous m'aviez promis des nuits palpitantes, et je vous avoue qu'elles ne m'ont pas déçue ! Se retrouver projeté au beau milieu du Louvre, en pleine nuit, est une expérience assez fantastique, presque magique. Elle dégage aussi un soupçon d'interdit, puisque je ne pense pas pouvoir me mouvoir librement en pleine nuit dans les couloirs du Louvre, dans les années à venir... Il me suffisait de fermer les yeux pour ressentir les odeurs, revoir les pièces et les oeuvres accrochées aux murs... C'est donc prise d'une frénésie dévorante que j'ai englouti les quelques 300 pages, au lieu de réviser mes textes de français pour le bac... Je profite de ce message pour vous remercier de m'avoir consacré du temps au salon du livre, ce week-end. Une rencontre que je n'oublierai pas de sitôt.  Inès.

 

première-1647-pour-mourirJ'ai terminé la lecture de votre roman, et le premier mot qui me vient : bravo ! L'intrigue est bien ficelée, les rebondissements arrivent juste pour relancer le suspense, et vous avez réussi à traiter l'équipe d'enquêteurs avec justesse... J'ai particulièrement appécié. Ce serait une bonne base pour une version cinématographique. N'hésitez pas à me faire part de vos prochaines productions, et merci pour ce très agréable moment de lecture.  Eric L.

Lecteur du soir, "16.47 pour mourir" du même tonneau que "On l'appelait mamie", n'a pas résisté longtemps :  entamé mardi soir, et fini à l'instant, ce mercredi !  J'ai retrouvé le Maubeuge de mon enfance... même si Maubeuge n'est qu'un décor à cette histoire, cela me fait imaginer, visualiser ce que vous avez fort bien écrit et décrit. Les personnages sont attachants, et j'aimerais bien un troisième opus... A bientôt, dans un prochain salon du livre...  Pascal B.


 

 

 


Posté par piezylawski à 14:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Sympa, la médiathèque de Ruitz.


Ruitz-Zylawski

 

Ruitz

 

Posté par piezylawski à 13:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Lisez...


Lisez, mais lisez au hasard, lisez sans nul programme. C'est le seul moyen de féconder l'esprit.

                                                                                On n'y pense pas toujours...


Posté par piezylawski à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


13 juillet 2016

Remy de Gourmont.


Denis Grozdanovitch termine son recueil sur un hommage à Remy de Gourmont, poète, écrivain, érudit, décédé en 1915.  Et chacun comprend qu'il lui voue un véritable culte.

Voici le poème de Gourmont Les feuilles mortes avec lequel Grozdanovitch clôt son ouvrage :

 

          Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

          Elles font un bruit d'ailes ou de robes de femme.

          Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?

          Viens nous serons un jour de pauvres feuilles mortes.

          Viens ; déjà la nuit tombe et le vent nous emporte.

          Simone, aimes-tu le bruit des pas sur les feuilles mortes ?


 

Posté par piezylawski à 16:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

L'art difficile de ne presque rien faire.


A43777

Grozdanovitch

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avouez que le titre est capable, à lui seul, de décider une majorité de lecteurs à tendre la main vers le bouquin, même si, comme moi, on lit fort peu d'essais ou de textes censés développer une réflexion quasi obligatoirement hyper tortueuse concernant des thèmes auxquels, le plus souvent, on n'a jamais songé... au grand jamais !

Alors j'ai tendu la main, j'ai commencé à lire... et je me suis arrêté à la page 348, la dernière. Et je vous le dis en confidence : la dernière fois que ça m'est arrivé, j'étais nettement plus jeune !

En fait, j'ai découvert au fil des pages un recueil de textes relativement courts mais plus que malins. Presque rien à raconter, mais tout à réfléchir, à propos de moments ou de situations de l'existence auxquels, c'est vrai, je n'ai pratiquement jamais songé. D'où l'intérêt de cette découverte.

Un intérêt sous-tendu par l'extrême variété, l'originalité, l'intelligence du propos, assaisonné - ce qui ne gâte rien - avec une bonne dose d'humour. Le genre de bouquin au terme duquel on a l'impression - peut-être fausse - qu'on est plus malin qu'avant d'avoir commencé. Et dans cette collection, pour un prix très modique... alors...

Enfin, j'ai appris en cherchant à peine que Denis Grozdanovitch, l'auteur, a été un tennisman de haut niveau et, comme à chaque fois, je suis ravi de croiser la route d'un sportif qui a certes les jambes, mais aussi la tête bien faite.


Posté par piezylawski à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

C'est le temps qui nous manquera... à tous...


J'ai tellement besoin de temps pour ne rien faire, qu'il ne m'en reste plus pour travailler.  

Pierre Reverdy.


Posté par piezylawski à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 juin 2016

Des rencontres bien sympathiques.


Cappelle en Pévèle    

153073

 

Invité par Juliette Maillard-Sobieski, au nom de ses camarades, j'ai passé quelques heures bien agréables à la médiathèque de Cappelle-en-Pévèle, entouré d'une dizaine de vraies lectrices et de deux lecteurs fort attentifs.

Un soir de semaine, après le travail ce n'est pas si courant, et pourtant tous ces gens se sont déplacés et ont manifesté un intérêt et une attention qu'on ne rencontre pas toujours ailleurs.

J'ai présenté mes huit bouquins, ils ont écouté, questionné, le plus souvent à travers des interrogations fort judicieuses, et c'est mille fois mieux ! A la première occasion, j'y retourne avec plaisir...

Dédicaces, verre de l'amitié et même, au pied des murs et des meubles, la trace encore humide des dix centimètres d'eau qui se sont récemment invités au cours des intempéries. Décidément, rien n'a manqué. Merci à tous.

Quelques photos, pour le souvenir.

 

 

153082            

153068

153075

153090


 

 

Posté par piezylawski à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Allez, philosophons pendant une minute...


Si tu sais : parle. Si tu ne sais pas : écoute.

Mais sache encore que ceux qui savent savent bien qu'ils ne savent rien.                                    

Très juste, Auguste !


                                                                                                                                  

 

Posté par piezylawski à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :