21 mars 2016

LIVRE PARIS.


P1020080

P1020077

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Miséricorde ! Quel barnum ce salon du livre de Paris !!!

Cette année, pour ma seconde participation sur le stand des éditeurs et auteurs du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, au côté de Richard Albisser, responsable des Editions du Riffle, j'en ai vraiment vu de toutes les couleurs !

Oh, pas sur le stand de la région où chacun a tenté de présenter au mieux sa production, mais alors dans la salle aux allures de foirail du Sud-Ouest c'est le culte de l'apparence et du s'écouter parler, à tous les étages ! Celui de la vedette aussi, celle qui s'évertue à prendre la pose, sous son meilleur profil et dans la meilleure lumière... Et on est malheureusement bien loin du livre et de la littérature... si loin...

Vous croyez que j'exagère ? Je voudrais bien, mais non, malheureusement non... et encore, je me retiens...

Alors, surtout, que vivent les petits salons du livre, au fin fond des campagnes les plus obscures... là où des auteurs et des lecteurs anonymes se préoccupent uniquement des livres... et se moquent éperdument de l'apparence...


 

Posté par piezylawski à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


ON L'OUBLIERAIT PRESQUE...


Finalement, les livres se ressemblent énormément, c'est seulement le contenu qui change.

                                                                                             Je l'ai encore vérifié récemment...


 

Posté par piezylawski à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2016

ET EN PLUS IL EST SYMPA...


BussiC'est vrai qu'il a tout pour lui, c't'homme !

Non seulement il écrit des polars comme personne mais, en plus, il n'a vraiment pas à se forcer pour être sympa.

J'ai récemment eu la chance de lui parler quelques minutes, au cours d'une séance de dédicaces, à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle Librairie Vauban, à Maubeuge, et c'est véritablement un gars qui ne se croit pas sorti de la cuisse de Jupiter... pas du tout.

A ma demande, il m'a expliqué que la moitié du temps de travail nécessaire à l'écriture d'un bouquin était consacrée à imaginer l'intrigue, dans ses moindres détails. Pendant six mois environ, dans toutes ses activités, il vit imprégné de cette recherche d'idées permanente, et il avoue ne pas savoir comment il réussit à échafauder des contenus aussi complexes et tortueux. Il sait seulement que, finalement, il y arrive.

Et quand je lui ai dit qu'il n'avait pas un cerveau comme tout le monde, il en a convenu, mais il a ajouté que si on le place devant un moteur de voiture il n'y connaît rien du tout.

En tout cas, moi je vous le dis, n'est pas Bussi qui veut.


Posté par piezylawski à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L'HOMME.


Derrière chaque livre il y a un homme.   Ray Bradbury.



Posté par piezylawski à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2016

MAMAN A TORT.


9782258118621 M BUSSI

 

On m'avait dit le plus grand bien des romans de Michel Bussi, et pour essayer j'ai lu le premier qui m'est tombé sous la main.

Miséricorde ! Qui c'est ce bonhomme ??? Pas étonnant que ses bouquins se vendent comme des confettis...

Psychologie, suspense, polar... tous les ingrédients sont rassemblés pour que vous n'entendiez même plus quand on vous parle. Vous voyez le genre.

Ici, Malone, un gamin qui n'a pas encore trois ans et demi, ne cesse de répéter que sa mère n'est pas sa mère... Comment peut-il affirmer une chose pareille quand on sait que, très vite,  la mémoire d'un enfant de moins de trois ans ne conservera aucun souvenir ??? Une situation véritablement hors du commun, et une enquêtrice, Marianne Augresse, qui n'est pas sortie de l'auberge.

Une dernière remarque : en lisant disons les cent dernières pages, je n'ai pas cessé de me dire, à propos de l'auteur, que ce bonhomme n'a pas un cerveau comme tout le monde. Vraiment, il est monté à l'envers.

Bonne lecture à tous.


Posté par piezylawski à 11:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


10 janvier 2016

PAROLES DE LECTEURS...


Scan10086Je viens de terminer, avec beaucoup de plaisir, la lecture de votre livre "Je marche donc je suis".C'est un très bon ouvrage, bien écrit, prenant et marquant. Une fois l'ouvrage commencé, on a hâte de continuer... J'ai dit à mon mari que c'était l'histoire d'un homme du Nord parti à Compostelle à la suite de la mort de sa femme, et qui avait fait toutes sortes de rencontres sur le chemin. Il m'a dit qu'il ne le lirait jamais, parce que ça devait être trop triste... Je me suis absentée deux jours, et quand je suis rentrée il avait lu le livre et l'avait aimé... Françoise T.

C'est officiel, je viens de passer pour une folle, dans les transports. J'ai débuté la lecture de "Je marche donc je suis". Arrivée page 95, je tombe sur la citation zoulou dont je parlais dans mon mail précédent. Alors forcément j'ai éclaté de rire... Tout le monde s'est retourné vers moi, mais ça m'est bien égal. Leur journée, je ne sais pas, mais la mienne sera bonne. C'est certain. Bien à vous. Jennifer L.

Je viens de terminer "Je marche donc je suis". Je vous remercie de nous avoir conseillé ce Jean de Mady qui marche et qui échange avec des personnes de nationalités différentes, et qui constate qu'il n'est pas le seul dans sa recherche sur lui-même. La fin est touchante : cette petite Zoé et ces zigomars qui offrent un GPS, ce cadeau qui exprime tant de choses... Savoir partager un moment de convivialité est tellement important, surtout en ce moment. Merci, et rendez-vous dans un salon du livre, pour le prochain roman. Evelyne M.

première-1647-pour-mourir

 

Merci beaucoup pour ce suspense psychologique digne d'Agatha Christie. Une fois le livre commencé, pris par l'histoire et les rebondissements, il est difficile de le quitter. Continue à nous écrire des romans de ce style. Merci encore.  Marylène P.

Je viens de terminer la lecture de la dernière enquête du groupe Grégoire. Léo et Maeva, renforcés par le jeune Geoffrey Song, me sont devenus familiers. Des personnalités très attachantes, entièrement vouées à leur métier, avec des vies très tourmentées... Mais surtout, ce que j'adore c'est l'évocation des lieux où ils évoluent, une ville, un quartier, une rue, un immeuble... On a vraiment l'impression de participer pas à pas à l'enquête, jour après jour... Comment ne pas penser retrouver tous les membres de ce groupe dans un nouveau roman à l'accent nordiste... Je suis devenu et resterai un de vos fidèles lecteurs. Bernard B.


05 janvier 2016

ANONYME.


L'an dernier, j'étais encore un peu prétentieux ; cette année je suis parfait.

                                  Ben voyons !   Il vaut mieux qu'il reste anonyme...


                                          

Posté par piezylawski à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2015

AVEC ALBERT, commençons très fort.


L'ensemble de ce qui compte ne peut pas être compté,

et l'ensemble de ce qui peut être compté ne compte pas.    Albert Einstein.

                                                                                                   et tout le monde sait bien qu'il a raison.


Posté par piezylawski à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

JOUR APRES JOUR...


2015 a été rude, folle, terrible...

mais on en sort...

alors restons proches...

et regardons devant...

                 je vous souhaite à tous mille bonheurs...

                 à bientôt...

images J NOEL B

 

images VOEUX MER          

images VOEUX

                              


Posté par piezylawski à 11:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 novembre 2015

Dans les foyers maubeugeois.


Scan10008 B

Il a raison, bonne lecture à tous...


Posté par piezylawski à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,