02 avril 2013

PERTINENTE.


L'eau chaude ne devrait jamais oublier qu'elle a été froide.

                                 Elle est-y pas belle, celle-ci ? Hein ?      


                   

Posté par piezylawski à 11:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 avril 2013

LE LION, de JOSEPH KESSEL.

LION

Pour le plaisir ou par obligation, j'ai lu quelques milliers de bouquins. Et étonamment quand je cherche à isoler ceux qui m'ont littéralement scotché au papier, je n'ai besoin de fournir aucun effort de mémoire. Aucun. Les titres s'imposent à mon esprit qu'ils ont imprégné le temps d'une lecture, et bien davantage... Tous ne sont pas forcément récents, certains ne sont peut-être même plus dans le commerce, mais on peut toujours trouver un bouquin... d'occasion.

Quoi qu'il en soit, les livres que j'évoquerai ici valent tous la peine que l'on arrête notre course folle, pendant quelques heures.

Absolument tous.


Et si un jour il n'en reste qu'un, ce sera "Le lion". Aussi sûr qu'il a été le premier, l'interrupteur qui a permis la lumière, il serait bien le dernier, au fin fond d'une île déserte, ou après la fin du monde...

Tous les lecteurs, presque tous en tout cas, ont un livre fétiche, souvent celui qui a ouvert la voie à une cascade d'autres bouquins, d'autres lectures. Le détonateur, le révélateur souvent aussi, à partir duquel il y a eu un avant et un après. Avant, lire m'ennuyait plutôt, je préférais le foot et les copains du quartier. Après, donc élève en 5eme - c'était à la fin du Second Empire - j'ai réalisé qu'un bon bouquin pouvait être agréable...  et j'ai cherché à travers des centaines de lectures à retrouver la qualité de l'émotion que "Le lion" m'avait permis de connaître.

A onze ans, donc, "Le lion" m'a embarqué au pied du Kilimandjaro, dans la réserve d'Amboseli, à l'aube, aux côtés de cette Patricia en salopette grise et à peu près de mon âge. Son père, les animaux, les fauves et, très vite, celui qui deviendra King, 'Le lion".

Une relation hors norme, un amour fou, entre Pat et ce lion. Jusqu'au bout, parce que là-bas, et encore aujourd'hui, c'est la terre du peuple Masaï, avec ses jeunes guerriers, ses lances, ses traditions... et viendra le morane Oriounga...

Une histoire magnifique, belle à pleurer, et combien en ai-je vu, en 5eme et en 4eme, écraser furtivement une larme, à l'époque où on lisait encore en classe quelques morceaux bien choisis. Plus tard, certains jeunes ont commencé à sourire, pour ne pas dire se moquer : le monde venait de changer. Irrémédiablement.

Une histoire magnifique, disais-je, et racontée de main de maître dans une qualité de langue à faire pâlir plus d'un écrivain vedette. A l'époque je ne m'en rendais bien sûr pas compte, mais aujourd'hui, je vous le garantis, j'ai bien trop de doigts pour compter nos écrivains vedettes à même d'écrire dans la qualité qui était celle de Joseph Kessel. Bien trop de doigts !

Bonne lecture... et ça n'empêche pas, encore maintenant, d'aimer le foot et les copains !


 

Posté par piezylawski à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

LIRE DE TOUT, MAIS...


On ne cesse de nous répéter, et j'ai rabâché pendant des décennies, qu'il faut s'efforcer de lire de tout, donc dans des genres différents, et j'essaie, sans y parvenir. Pourtant, je comprends bien qu'on s'ouvre l'esprit à découvrir ou à approfondir les genres les plus divers, au lieu de s'enfermer dans une uniformité rapidement réductrice.

Il existe de bons et de mauvais livres dans tous les genres.

Certes, certes... n'empêche que je ne me souviens pas avoir lu de mon plein gré, et autrement que sous la contrainte, un roman de science-fiction ou intégralement fantastique. Non, aucun. Je dois être réfractaire, ou allergique, ou les deux... et donc je suis volontairement passé à côté des sagas très à la mode peuplées de magiciens, d'êtres doués de super pouvoirs, de vampires... et de tant d'autres héros de ce qu'il est convenu d'appeler l'héroic fantasy.

Ce qui n'empêche que j'ai vu et adoré, je ne sais plus combien de fois, le E.T. de Spielberg. Que j'ai toujours bien du mal à trouver fictif et venu d'ailleurs quand il veut retrouver sa "maison". En cela il nous ressemble, pour ne pas dire qu'il est presque de chez nous.

Bref, en fonction de l'humeur du jour ou du moment, je vais à la rencontre des histoires, mais surtout des gens, à travers ce que l'on appelle la littérature générale, les biographies, les romans d'aventures, les romans historiques, les romans policiers, les thrillers, les recueils de nouvelles, et plus rarement quelques essais.

A chacun ses goûts, pas vrai ? On ne lit pas, non plus, pour se torturer. N'est-il pas ? Alors lisons, pour le plaisir.


 

Posté par piezylawski à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

REALITE.


Les   Américains avaient Steve Jobs, nous on a encore Paul Emploi.

                                         Eh oui, ce n'est qu'une demi-blague.



                                                    

Posté par piezylawski à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2013

POURQUOI CE SITE ?


Après 38 articles, convenez-en, il serait temps que j'explique en deux mots le pourquoi et le comment de ce blog.

Le comment est archi simple : le 06 mars je n'y connaissais absolument rien et, depuis, je galère et je me débrouille comme je peux. Tout seul.

Le pourquoi demande quelques explications : dans le milieu de l'écriture et de l'édition, plus on publie de publicité, sous toutes les formes, plus les pros sont contents. Alors depuis trois ans on ne cesse de me demander ce que j'attends pour répandre, sur la toile, un maximum d'infos concernant mes bouquins. Je ne l'ai pourtant pas fait.

En fait, moi qui ne suis pas un fanatique de l'informatique, je viens de changer d'avis, et je m'y suis mis. Pourquoi ?

Simplement parce que, dans les multiples rencontres auxquelles je participe avec des centaines de lecteurs éventuels, plus de la moitié des questions qui me sont posées concernent le milieu de l'édition, de l'écriture, le comment ça se passe, le comment ça m'est arrivé, les gens ou les structures que j'ai contactés, la difficulté d'écrire, d'être publié, ce que j'y gagne, mes motivations... Bref, vous voyez le genre, à peu près tout, sauf ce qui figure sur la 4eme de couverture de mes bouquins qu'ils sont tous capables de lire tout seuls. Et à des centaines d'entre eux, quand ils me l'ont demandé, j'ai répondu que non, je n'avais pas de site...

Désormais ma réponse sera différente, d'autant que j'ai écrit ces articles en pensant surtout à tous ces lecteurs.

En avril, de parlerai du roman qui devrait paraître au Riffle, vers le 25. Et comme tout le monde, je parlerai de quelques bouquins que j'ai aimés. Mais uniquement ceux qui m'ont scotché, comme on dit aujourd'hui.

En attendant, demain, Marika et moi on se tire au soleil. A plus tard.


 

 

Posté par piezylawski à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


EDITION DU BOUT DE LA RUE.


                                   "Je ne suis pas d'accord avec un mot de ce que vous dites,

                         mais je me battrai jusqu'à la mort pour votre droit de le dire."    Voltaire.

                                                                        

                                                                                                                                                      

                                                                            

jcorno

                                          faurand

    Francine  AURAND.  Editrice.                                   

 

    Joël   CORNO. Directeur des publications.                        

 

 

Nous privilégions toujours la QUALITE des textes à la renommée déjà faite de leurs auteurs et ne cherchons à ne nous positionner que sur le marché des AMOUREUX DE LA LITTERATURE.

C'est pourquoi notre société qui propose actuellement 120 titres, est organisée autour de plusieurs COLLECTIONS qui permettent la rencontre de TOUS LES STYLES et de tous les goûts : roman, essai, poésie, nouvelle, satire/humour, jeunesse, polar/thriller, témoignage, science/technique.

Envisageant l'édition comme une politique de PARTAGE, nous insistons sur la coopération entre auteurs et notre équipe de créateurs.

                            Je me dois d'ajouter que, à chaque fois que je retrouve

                            Francine Aurand et Joël Corno dans un salon du livre,

                            on passe toujours une excellente journée, parce qu'ils sont sympas.


En vrac, quelques-uns des 120 bouquins déjà édités :

brutes_de_pom cite_secrete

CHATEAUX DE SABLE

 

lama_vert

 

couv_delirium

 

momie_cathedrale

 

 

 

 

 


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

ECOUTEZ DONC ALBERT.


Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito.    Einstein.

                                                           Vous l'avez rencontré ?


 

Posté par piezylawski à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mars 2013

LES EDITIONS DU RIFFLE.


Le projet RIFFLE a vu le jour voilà sept ans, à l'initiative de RICHARD ALBISSER, fondateur et, depuis, gérant de la structure.

Depuis quelques semaines, cette maison d'édition nordiste s'est installée à ROUBAIX :

La Condition Publique   14, place Faidherbe   59100  ROUBAIX.

Les ouvrages publiés par Le Riffle sont l'oeuvre d'auteurs nordistes, et ils sont distribués essentiellement en Nord Pas-de-Calais. Il s'agit donc bien d'une maison ancrée dans le Nord.

Sans prétendre tous les citer, voici quelques-uns des AUTEURS du Riffle : Richard Albisser, Michel Guillon, Jean-Claude Dorchies, Bruno Descamps, Jeanine Lionet-Bonis, Dirck Degraeve, Philippe Tabary, Gilles Warembourg, André Soleau, Elisabeth Saint-Michel, Patrice Dauthie, Maryse Cherruel, Michaël Moslonka, Olivier Hennion, Eric Lefebvre, Jean-Paul Fosset, Pierre Zylawski...

La production de cette maison se rapartit sur trois collections :

RIFFLE-NORD. Regroupe des ouvrages de littérature contemporaine qui concernent LA REGION.

130_____Visuel-Le Carnaval_147

                                  

130_____couv_quatrealasuite_web_174

                          

130_____couv_motsdepasse_web_175

    130_____couv

  
  

 

RIFFLE-BLANC. Regroupe des RECITS,  des ROMANS, des NOUVELLES.

130_____1ere de couverture dames de coeur_170

                      

130_____La-Fileuse_132

130_____motsdenosreves_petite_178

  

AVATARS

dEUX MOIS

  DEDP

 

                                  

RIFFLE-NOIR. La tradition du ROMAN POLICIER. Héros récurrents.  SUSPENSE.

                 On est là au coeur de la production du RIFFLE.

130_____Apophis_petit_177

                                            

130_____Visuel Marais noir_160

                 

130_____visuel pour en attendant les vers_166

130_____visuel pour C21H22-M2_165

 

130_____faute-de-verite_petite_180

 

130_____visuel Requiem pour un toubib_161

 

130_____Visuel-a minuit19mm_101


                                     

                               

                        

                      

La réputation du Riffle, acquise au fil des années, tient en un seul mot : la QUALITE. Qualité des TEXTES, qualité de la LANGUE, qualité de la REALISATION DES LIVRES. Toutes au bénéfice des LECTEURS.


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

DES FRANCK THILLIEZ, ON EN MANQUE.

                                                                                                                                                          


                                                                                                                                                                   PHOTO

 Franck est une vedette. Tout le monde le sait et personne n'en doute. Personne.

Il suffit de voir le nombre de lecteurs qui se pressent dans la queue, devant sa table, pour être convaincu de la renommée qui est la sienne. Une douzaine d'ouvrages, noirs, très noirs, parfois à la limite de l'insupportable, mais ô combien documentés, malins, terriblement malins. Les polars d'un scientifique qui ne rate jamais l'occasion de développer un aspect d'une science liée à l'homme.

Des centaines de milliers de livres vendus, en cours de traduction en neuf langues... nous sommes bien là en présence de l'un des maîtres du thriller, et les producteurs américains ne s'y sont pas trompés qui débarquent régulièrement chez lui, dans le Pas-de-Calais, pour lui acheter très cher les droits audio-visuels. Et c'est juste.

Franck est bien une vedette. Et ce n'est que justice.

Mais à nous, simples auteurs, simples lecteurs, les vedettes ne nous manquent pas. Pas du tout. En revanche, cet homme-là est trop rare. Beaucoup trop rare dans ce milieu, et dans tous les autres d'ailleurs. Une gentillesse comme on n'en fait plus, une douceur qui étonne dès les cinq premières secondes, une attention permanente portée aux autres, une modestie non feinte, un abord fort sympathique, l'humour gentil jamais très loin... n'en jetez plus, vous l'avez compris, ce Franck-là est un ange égaré dans un monde de brutes... à des années lumière de ce qu'il est capable d'écrire.

Comment est-ce possible ? Je n'en sais rien, mais je l'ai tant de fois constaté ! Vous savez, une vedette de son calibre qui m'aperçoit de loin, à l'autre bout de la salle, et qui se déplace dès qu'il peut, pour venir me saluer et m'encourager pour la journée, vous aurez bien du mal à m'en montrer une autre. Bien du mal. Et depuis que je le connais un peu, je trouve ses bouquins encore meilleurs.

Cet homme-là est rare. Rarissime. Mais il existe.


 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                       

 

        

 

                                             

 

                                                                               

Posté par piezylawski à 08:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

BIBLIQUE.


Jésus changeait l'eau en vin. Tu m'étonnes que douze mecs le suivaient partout.

                                              Pourquoi serait-on toujours sérieux ? Hein ?    


 

                                  

Posté par piezylawski à 06:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]