23 mai 2019

La parole au service des autres.


Dupond Moretti

 

Qui n'a jamais entendu parler de Maître Dupond-Moretti ? Peut-être une poignée d'Inuits bloqués par les glaces pendant dix mois de l'année, et encore... certains ont, paraît-il, la télé... ou alors des sourds profonds et de naissance qui ont refusé d'apprendre le langage des signes... et c'est à peu près tout.

Alors, vous qui avez entendu dire... si vous souhaitez en savoir davantage à propos de ce maître du barreau, actuel recordman des acquittements devant les assises, je vous recommande très chaudement la lecture de cet ouvrage dans lequel il passe en revue 26 mots-clefs de sa vie... parmi lesquels quelques surprises.

Laissez vous tenter et vous approcherez ainsi un homme haut en couleur, plus que généreux, qui aime la vie et idolâtre sa mère... mais également et bien sûr cet homme indigné, impertinent, insolent, capable d'apostropher n'importe qui au coeur du prétoire, pour aller au bout de ses convictions et de son rôle. Il est, dans ce bouquin, égal à lui-même, égal à l'image que nous avons de lui. Une image que certains détestent, et que d'autres adorent. Forcément.

Prenez rendez-vous avec un bon moment de lecture.

Sachez encore que ce ténor du barreau est un Ch'ti, élevé à la dure dans un petit village campagnard, à moins de dix kilomètres de chez moi. Et ce n'est pas un hasard si l'on retrouve en lui cette droiture, cette fermeté, cette main tendue... des gens d'ici.

Enfin, si vous avez deux bouquins à lire ou à offrir, optez donc pour un coup de Hubert Reeves et un coup de Eric Dupond-Moretti, et je vous garantis que ces deux-là vont réussir à vous secouer les méninges, avant de les replacer dans le sens du vent.


Posté par piezylawski à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


AVOIR RAISON.


Le seul parti politique auquel j'accepterais d'adhérer serait le parti des gens qui ne sont pas sûrs d'avoir raison.   Albert Camus.

                                          Et à les entendre, tous autant qu'ils sont, ce parti ne risque pas d'exister.



Posté par piezylawski à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2019

Méditations cosmiques.


Reeves

 

"Près de l'étang de Malicorne, face au grand saule pleureur qui se reflète dans l'eau calme, se trouve un banc de bois : Le banc du temps qui passe.

Je m'y assois pour tenter de sentir ce mince filet du temps qui nous porte tout au long de notre existence. Après un long moment de silence, me viennent à l'esprit des pensées qui prolongent ma constante interrogation sur le monde...

Ce livre est destiné à tous ceux qui se posent des questions sur le grand mystère de la réalité dans laquelle nous sommes projetés pour un temps..."  HR.

Je sors de la lecture de ce livre une fois encore époustouflé par la clarté et la simplicité du propos, alors que l'auteur aborde ici des thèmes et des contenus réputés particulièrement ardus. De la genèse du cosmos au risque de disparition de la vie au devant duquel nous courons peut-être... le savant passe en revue treize chapitres tous essentiels.

Le Big Bang... quand la matière se structure... La place de l'homme dans l'univers... La folie non-écologique... la fin du monde... le merveilleux hasard... et Dieu dans tout ça ?...

Une magnifique leçon de choses donnée par un maître du genre et dans une langue accessible à tous. Sans oublier, peut-être surtout, que cet éminent scientifique ne cesse, au fil de ces méditations cosmiques, de rappeler à quel point dans ces domaines plus que complexes il importe de cultiver le doute... donc la modestie.

Il n'en est que plus grand.


Posté par piezylawski à 15:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Certitude.


La seule certitude, c'est qu'il n'y en a aucune.   Claude Bernard.

                          Les esprits les plus grands restent les plus humbles.


Posté par piezylawski à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,