Ils croient à la monnaie, car ils ne croient à rien.   Christophe Bataille.

                                                   Le plus souvent, ce "ils" est un vrai pluriel.