27 novembre 2018

Place aux penseurs...

Cette histoire est vraie, puisque je l'ai inventée.   Boris Vian.

                                                                   Peut-être... mais certains inventent tellement de mensonges...

Méfiez-vous du premier mouvement, c'est le bon. Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux.   Talleyrand.

                                                                  Bref, il est toujours bon de se méfier.

On fait l'idiot pour plaire aux idiots ; ensuite, on devient idiot sans s'en apercevoir.   Henri de Montherlant.

                                                                  Certains humoristes feraient bien de méditer ce propos...

Nous sommes ce dont nous nous souvenons.   Philippe Labro.

                                                                  Raison de plus pour fuir un certain Aloïs...

Je ne peux m'empêcher de croire que les hommes et les femmes ne disent vraiment ce qu'ils pensent les uns des autres que dans les moments où ils ne disent rien.   Yvan Audouard.

                                                                 C'est pour moi tellement vrai que j'espère un jour écrire "Au nom de tous les taiseux".


Posté par piezylawski à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 novembre 2018

Molière aux éclats.

Molière aux éclats

D'abord quelques mots pour m'excuser de ces trois mois de silence... bien involontaires, puisque liés à des problèmes de santé dont je me serais bien passé...Bref, passons...

J'enchaîne aujourd'hui avec un ouvrage tout à fait hors du commun : 240x150 c'est un vrai grand format, 564 pages, 936 grammes. Vous l'avez compris on n'est pas du tout là devant une bluette sans intérêt mais, bien au contraire, devant une étude très documentée, très structurée, très complète... qui ne laisse dans l'ombre aucun aspect de l'oeuvre théâtrale de Molière.

Une analyse toujours pertinente qui aborde de multiples aspects de ce théâtre directement influencé par la vie de l'auteur, par son époque, sans oublier un certain Louis XIV... et sans jamais perdre de vue ce qui constitue sans doute ici une finalité première : le rire, aux éclats, celui de l'enfance...

Si comme moi vous n'avez pas pour habitude de dévorer un ouvrage d'érudition conçu dans une langue accessible au plus grand nombre, osez Molière aux éclats, non seulement vous ne le regretterez pas mais vous aurez appris mille choses auxquelles vous n'aviez même jamais songé. Je vous le garantis, et je ne prends aucun risque.

L'auteur, enfin, Pascal Debailly, se défend d'être un érudit. Ben voyons... Professeur à l'Université de Paris Diderot-Paris 7, il y enseigne la littérature française des XVIe et XVIIe siècles. Et je ne suis pas loin de penser que son pain quotidien c'est l'érudition, mais simple, offerte à tous, gentille... Pour l'avoir rencontré dans une manifestation bien sympathique, je crois savoir qu'il est ce qu'il paraît, sans rien déguiser.

Rarissime, n'est-il pas ? Convenons-en.


 

Posté par piezylawski à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,