07 mai 2017

BELLE RENCONTRE.


Extrait  de  La  Voix  Du  Nord, du 06/05/17.

Émilie Legrand, professeure de français au lycée professionnel Pierre-Joseph-Fontaine, s’était donné une mission : passionner sa classe pour un ouvrage. C’est avec J’ai dix ans, mais…, un livre de Pierre Zylawski, qu’elle y est parvenue. Professeur de lettres à la retraite, M. Zylawski occupe son temps à écrire des romans et des nouvelles entre deux salons du livre. C’est à l’un d’entre eux que tous deux se sont rencontrés pour «  réveiller un engouement pour la lecture chez des élèves de lycée pro  ».

Dixième œuvre de la plume de Pierre Zylawski, J’ai dix ans mais… est l’histoire d’un enfant de la région qui, malgré des difficultés sociales, réussit à s’en sortir. Les jeunes lecteurs qui, selon leur professeure, «  ne sont pas vraiment habitués à lire des livres de plus de 300 pages  », ont dévoré ce livre avec enthousiasme. «  Certains ont pu se reconnaître dans l’intrigue, aussi bien dans le parcours du personnage que dans les lieux cités. C’est un aspect très important de la lecture à mes yeux puisque nous étudions une thématique nommée «Se raconter, se construire».  » La lecture de l’œuvre a également été bénéfique d’un point de vue culturel. «  Les élèves attendaient la suite à chaque séance. Plus on lisait de pages, plus les liens intertextuels apparaissaient. À travers certaines lignes, ils ont par exemple découvert ce qu’était Les Fourberies de Scapin. »

Curieux de connaître les origines du livre, c’est en chair et en os que les lycéens ont pu rencontrer l’auteur pour lui poser leurs questions. «  Au lycée, nous avons l’habitude de travailler sur des œuvres classiques dont les auteurs sont morts depuis bien longtemps. Créer un lien avec un auteur et pouvoir échanger avec lui rend d’emblée la lecture plus passionnante  », se réjouit Mme Legrand.

C’est ému que Pierre Zylawski reconnaît n’avoir jamais été aussi bien accueilli. Lui aussi élève avant d’être professeur, il pouvait deviner l’influence de son œuvre, mais il ne s’attendait pas à un tel impact.

 

 

Photo 03

 

 


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


06 mai 2017

BIEN SYMPATHIQUES, CES JEUNES...


Mes images 011

Mes images 012

Mes images 013

 

 

 

 

 

 

 

Quelle belle rencontre, avec ces élèves de troisième année CAP du LEP P.J. Fontaine d'Anzin !

On pourrait croire que lire puis discuter de "J'ai dix ans, mais..." ça ne peut pas intéresser de grands élèves de LEP... eh ben on se trompe... et lourdement. Ces jeunes de la classe de français de Madame Legrand en ont fait hier la démonstration éclatante. Bravo à eux.

D'abord un bouquin de 330 pages, quand même, ensuite ils m'accueillent avec une bande sonore sur laquelle ils ont enregistré des extraits du bouquin et de chansons adaptées, puis ils me bombardent d'une rafale de questions tellement opulente qu'en deux heures on n'a pas eu le temps de finir... Sacrebleu !

Et moi qui depuis des années suis archi rodé à cet exercice j'ai été époustouflé par la qualité de l'attention et de l'écoute, et l'à propos et la finesse des questions posées. Si bien qu'à plusieurs reprises j'ai dû me torturer un peu l'esprit, vu que ce roman ils ne l'ont pas seulement lu, ils l'ont disséqué !!!

Encore une fois, bravo à tous, et surtout ne changez rien... mais continuez.

Mes images 014

Mes images 015

 

 

 

 

 

 

 


 

Posté par piezylawski à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Têtu comme un escargot.


L'écriture, une manière d'étirer le temps à l'infini, en progressant à l'allure obstinée d'un escargot, le seul animal de la création qui ne recule jamais.    Eric  Fottorino.



Posté par piezylawski à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]