Qui écrit n'a pas besoin de psy. Il se retrouve sanglotant sur sa table, alors qu'il était parti pour narrer du plaisant. C'est comme ça, l'écriture. Ca va où ça veut. Toi, tu cours derrière...     François Cavanna.