22 juin 2016

Des rencontres bien sympathiques.


Cappelle en Pévèle    

153073

 

Invité par Juliette Maillard-Sobieski, au nom de ses camarades, j'ai passé quelques heures bien agréables à la médiathèque de Cappelle-en-Pévèle, entouré d'une dizaine de vraies lectrices et de deux lecteurs fort attentifs.

Un soir de semaine, après le travail ce n'est pas si courant, et pourtant tous ces gens se sont déplacés et ont manifesté un intérêt et une attention qu'on ne rencontre pas toujours ailleurs.

J'ai présenté mes huit bouquins, ils ont écouté, questionné, le plus souvent à travers des interrogations fort judicieuses, et c'est mille fois mieux ! A la première occasion, j'y retourne avec plaisir...

Dédicaces, verre de l'amitié et même, au pied des murs et des meubles, la trace encore humide des dix centimètres d'eau qui se sont récemment invités au cours des intempéries. Décidément, rien n'a manqué. Merci à tous.

Quelques photos, pour le souvenir.

 

 

153082            

153068

153075

153090


 

 

Posté par piezylawski à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


Allez, philosophons pendant une minute...


Si tu sais : parle. Si tu ne sais pas : écoute.

Mais sache encore que ceux qui savent savent bien qu'ils ne savent rien.                                    

Très juste, Auguste !


                                                                                                                                  

 

Posté par piezylawski à 15:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2016

Damoiselle I...


le-dormantastiqueNon, non, n'y comptez pas, pas de nom, pas d'adresse, et encore moins de photo : pour la tranquillité de cette lectrice mineure, je l'appellerai Damoiselle I...

Pour un auteur quel qu'il soit, surtout lorsqu'il écrit presque exclusivement pour un lectorat d'adultes, il est toujours réjouissant de rencontrer un jeune lecteur, une jeune lectrice, qui apprécient ses bouquins. 

A chaque fois, c'est une fort belle rencontre, et d'autant plus belle qu'elle a le goût inimitable de la rareté. Sans doute moins de 3% de mes lecteurs sont mineurs. C'est vous dire !

Alors à Dormans, Damoiselle I... a ensoleillé mes deux journées. Lycéenne, elle est arrivée le samedi, avec sa mère, et en moins de deux minutes elle aurait bien acheté la moitié de mes huit bouquins... Celui-ci, et celui-là... regarde maman... qu'est-ce que t'en dis ?... La maman, réaliste, a freiné des quatre fers, mais la damoiselle a néanmoins acquis deux titres.

Manifestement, je venais de croiser une passionnée de lecture et, comme à chaque rare fois, je l'ai regardée comme on découvre l'un des derniers exemplaires d'ornithorynque au bord d'une rivière australienne...

Sauf que cette fois, Damoiselle I... est revenue le dimanche, moins de 24 heures plus tard, pour me dire qu'elle venait de dévorer les 330 pages de mon roman Sorti de l'ombre. Et elle ne tarissait pas d'éloges...

Depuis, elle me questionne par mails, je réponds, elle prépare le bac...

C'est toujours une rencontre exceptionnelle, je l'ai dit, mais qui a encore le mérite d'exister dans un monde où le superficiel finira peut-être par l'emporter, à moins que l'image ne réussisse à effacer progressivement le texte...

Quoi qu'il en soit, Damoiselle I..., ne changez rien.


 

Posté par piezylawski à 10:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juin 2016

Dame Silü de Mordomoire.


DameLes 04 et 05 juin, à Dormans dans la Marne, Virginie Goevelinger et son mari organisaient la seconde édition du festival Le Dormantastique, avec le concours de La confrérie de la carotte. Tout un programme pour un salon du livre fort sympathique.

J'y étais, et j'y ai fait, entre autres, deux magnifiques rencontres.

La première, avec la silhouette étonnante (voir la photo) et surtout la voix véritablement hors du commun de Dame Silü de Mordomoire.

J'étais en pleine discussion avec un lecteur, lorsque d'un coup, sans prévenir, une voix puissante s'élève dans la salle voûtée du château. Je lève la tête et je découvre, en chair et en os, la jeune femme représentée ici, dans cette tenue, le bâton noueux compris.

Une voix comme je n'en avais jamais entendu. Forte, vibrante, mais pure, aérienne, comme venue d'ailleurs, tombée de la lune dans une pluie de météorites... une voix qui en trois secondes a stoppé tous les présents dans leur élan. Bouche bée, scotchés, interdits...

Pas de mots, m'a-t-il semblé, et pourtant une sorte de phrasé ininterrompu, de mélodie enchaînée avec une aisance et une maîtrise rares. Non. Rarissimes.

Par la suite, j'ai appris que j'écoutais Dame Silü de Mordomoire, une elfe noire qui chantait des chants de l'âme, la magie d'un autre monde, une voix s'élevant vers les cieux... et tout à fait capable, l'espace de quelques minutes, de nous emmener avec elle...

Je n'oublierai pas de si tôt cette apparition, cette voix, la timidité apparente et la gentillesse de cette personne, lorsque j'ai pu échanger quelques mots avec elle.

Bon vent et mille succès à l'elfe noire Dame Silü de Mordomoire.

Silu


 

Posté par piezylawski à 18:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,