21 mars 2016

LIVRE PARIS.


P1020080

P1020077

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Miséricorde ! Quel barnum ce salon du livre de Paris !!!

Cette année, pour ma seconde participation sur le stand des éditeurs et auteurs du Nord-Pas-de-Calais-Picardie, au côté de Richard Albisser, responsable des Editions du Riffle, j'en ai vraiment vu de toutes les couleurs !

Oh, pas sur le stand de la région où chacun a tenté de présenter au mieux sa production, mais alors dans la salle aux allures de foirail du Sud-Ouest c'est le culte de l'apparence et du s'écouter parler, à tous les étages ! Celui de la vedette aussi, celle qui s'évertue à prendre la pose, sous son meilleur profil et dans la meilleure lumière... Et on est malheureusement bien loin du livre et de la littérature... si loin...

Vous croyez que j'exagère ? Je voudrais bien, mais non, malheureusement non... et encore, je me retiens...

Alors, surtout, que vivent les petits salons du livre, au fin fond des campagnes les plus obscures... là où des auteurs et des lecteurs anonymes se préoccupent uniquement des livres... et se moquent éperdument de l'apparence...


 

Posté par piezylawski à 11:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


ON L'OUBLIERAIT PRESQUE...


Finalement, les livres se ressemblent énormément, c'est seulement le contenu qui change.

                                                                                             Je l'ai encore vérifié récemment...


 

Posté par piezylawski à 10:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2016

ET EN PLUS IL EST SYMPA...


BussiC'est vrai qu'il a tout pour lui, c't'homme !

Non seulement il écrit des polars comme personne mais, en plus, il n'a vraiment pas à se forcer pour être sympa.

J'ai récemment eu la chance de lui parler quelques minutes, au cours d'une séance de dédicaces, à l'occasion de l'inauguration de la nouvelle Librairie Vauban, à Maubeuge, et c'est véritablement un gars qui ne se croit pas sorti de la cuisse de Jupiter... pas du tout.

A ma demande, il m'a expliqué que la moitié du temps de travail nécessaire à l'écriture d'un bouquin était consacrée à imaginer l'intrigue, dans ses moindres détails. Pendant six mois environ, dans toutes ses activités, il vit imprégné de cette recherche d'idées permanente, et il avoue ne pas savoir comment il réussit à échafauder des contenus aussi complexes et tortueux. Il sait seulement que, finalement, il y arrive.

Et quand je lui ai dit qu'il n'avait pas un cerveau comme tout le monde, il en a convenu, mais il a ajouté que si on le place devant un moteur de voiture il n'y connaît rien du tout.

En tout cas, moi je vous le dis, n'est pas Bussi qui veut.


Posté par piezylawski à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

L'HOMME.


Derrière chaque livre il y a un homme.   Ray Bradbury.



Posté par piezylawski à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]