première-1647-pour-mourir

 

Bienvenue dans la famille et dans ce monde agité !

En principe, ce petit dernier verra le jour sur les rayons des libraires dans la semaine du 14 septembre. Juste le temps que Sobook, le distributeur roubaisien avec lequel Le Riffle a décidé de travailler, réussisse à ventiler les premières centaines d'exemplaires un peu dans tous les azimuts.

Mon neuvième bouquin, depuis février 2010, est un polar pur et dur. Avec deux particularités essentielles : il évite les descriptions archisanglantes que je n'apprécie pas vraiment et, peut-être surtout, il est exclusivement maubeugeois. L'action se déplace dans les rues de la ville, des rues et des quartiers que vous ne manquerez pas de reconnaître.

Encore deux remarques. Si vous avez aimé On l'appelait mamie, mon premier roman policier, vous retrouverez ici la même équipe d'enquêteurs, le groupe Grégoire au complet : Léo Grégoire, Maeva Christopher... et leurs collègues, aux prises avec une énigme pas banale qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout. Enfin, je tiens à rappeler une évidence : si les lieux existent bien, ce roman est une fiction. Intégralement une fiction.

Les Maubeugeois sont des gens pacifiques, vous le savez bien.

Bonne lecture à tous !