Après 38 articles, convenez-en, il serait temps que j'explique en deux mots le pourquoi et le comment de ce blog.

Le comment est archi simple : le 06 mars je n'y connaissais absolument rien et, depuis, je galère et je me débrouille comme je peux. Tout seul.

Le pourquoi demande quelques explications : dans le milieu de l'écriture et de l'édition, plus on publie de publicité, sous toutes les formes, plus les pros sont contents. Alors depuis trois ans on ne cesse de me demander ce que j'attends pour répandre, sur la toile, un maximum d'infos concernant mes bouquins. Je ne l'ai pourtant pas fait.

En fait, moi qui ne suis pas un fanatique de l'informatique, je viens de changer d'avis, et je m'y suis mis. Pourquoi ?

Simplement parce que, dans les multiples rencontres auxquelles je participe avec des centaines de lecteurs éventuels, plus de la moitié des questions qui me sont posées concernent le milieu de l'édition, de l'écriture, le comment ça se passe, le comment ça m'est arrivé, les gens ou les structures que j'ai contactés, la difficulté d'écrire, d'être publié, ce que j'y gagne, mes motivations... Bref, vous voyez le genre, à peu près tout, sauf ce qui figure sur la 4eme de couverture de mes bouquins qu'ils sont tous capables de lire tout seuls. Et à des centaines d'entre eux, quand ils me l'ont demandé, j'ai répondu que non, je n'avais pas de site...

Désormais ma réponse sera différente, d'autant que j'ai écrit ces articles en pensant surtout à tous ces lecteurs.

En avril, de parlerai du roman qui devrait paraître au Riffle, vers le 25. Et comme tout le monde, je parlerai de quelques bouquins que j'ai aimés. Mais uniquement ceux qui m'ont scotché, comme on dit aujourd'hui.

En attendant, demain, Marika et moi on se tire au soleil. A plus tard.