11 mars 2013

COMME IL EST DUR PARFOIS...


 

 

                    Comme il est dur parfois de parler à l'ami

                    Qui sans bouger un cil se raccroche à la vie.

                    On a dit le passé, un passé de gamins

                    Qui rêvaient d'une vie bien plus belle demain.

                    Ensemble on a pleuré, ensemble on a bien ri,

                    Et pour gagner le monde on a payé le prix.

                    Un prix souvent très cher pour ces gamins des rues,

                    Un prix que de nos jours les jeunes ne paient plus.

                    Tant pis pour les anciens, tant mieux pour tous les autres,

                    Si leur heure a sonné un jour viendra la nôtre.

                    Mais pour l'heure il est vrai qu'on parle au souvenir

                    Et qu'on espère aussi voir l'amitié guérir.

                    Comme il est dur parfois de parler à l'ami

                    Qui dans un souffle court se raccroche à la vie.

 


 

                   

Posté par piezylawski à 20:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


NOURREDINE SEOUDI, UN AUTEUR RARE.

 



NOURREDINE A                             

NOURREDINE C                            

NOURREDINE B

       Sîn, le dernier poète

     Sîn, les gardiens de l'arbre

     Sîn, le poème de lumière

 

 

Quand je dis que Nourredine Séoudi est un "auteur rare", c'est bien parce que, dans ce milieu, il l'est. Intelligent, inventif, productif, appliqué... j'en passe... il allie à ces qualités fondamentales une force imaginative véritablement peu commune. Et pour un auteur, c'est une baguette magique.

Vous en connaissez beaucoup qui ont été capables d'inventer tout un monde et, comme si ça ne suffisait pas, tout le langage qui va avec, créé sur la base des 48 constellations, chacune possédant un alphabet et des chiffres ? Dans ce monde, le monde de Sîn, vit un arbre de poésie qui possède une étoile, et un poète qui lui souffle en permanence un poème de lumière, afin de maintenir sa vigueur. Un jour, un poème maléfique va être donné à l'arbre qui va vaciller, tomber et mourir. Le poète va alors partir dans un autre monde, et l'étoile disparaître.

La suite se nourrit d'aventures...

Rare aussi, Nourredine, mais peut-être surtout, parce que c'est un gars bien. Vous en connaissez tant que ça, vous ? Je le connais depuis qu'il a une douzaine d'années, on s'est perdus de vue... forcément... mais je suis enchanté d'avoir croisé à nouveau sa route... Bon vent...

Sa trilogie est publiée chez ATRIA, une maison d'édition nordiste.

Enfin, dans LES LIENS, à droite, vous trouverez la clé de son site consacré au monde de Sîn. Archi complet et... esthétique.


 

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 19:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,