images LVDN BL'INVITE  DU  DIMANCHE

 

"Sorti  de  l'ombre"

la bonne nouvelle de Pierre Zylawski.

 

Le Maubeugeois publie demain son premier roman, "Sorti de l'ombre", une histoire à suspense de 330 pages. L'auteur ne veut rien révéler de l'intrigue, mais promet un bouquin qui sort de l'ordinaire.

 

C'est un homme calme et posé en apparence, mais il a une hantise, et elle se traduit par des gesticulations soudaines lorsqu'on évoque la trame de son livre : Pierre Zylawski, prof de lettres de 62 ans à la retraite, ne veut pas, surtout pas, révéler l'intrigue de "Sorti de l'ombre". Il dit : " C'est un suspense qui commence dès la page 01 et se termine à la dernière, 10 lignes avant la fin."

Depuis près de 10 ans, cet homme qui aime autant la culture générale que celle des pommes de terre - il est secrétaire des Jardiniers de Maubeuge et de la Vallée de la Sambre - écrit des nouvelles. C'est d'une des nouvelles qu'il a tiré son roman. Les 15 pages sont devenues 330.

Résumé, version P. Zylawski : "Tout se passe au Musée du Louvre, pas de nos jours mais en 1982, pour une raison qu'on connaît à la fin. Toujours la nuit, et il se trouve qu'il y a des anomalies dans le musée et sur certaines oeuvres, suffisamment pour que les gens chargés de la surveillance s'en inquiètent. Les héros, ce sont deux personnes qui travaillent à la surveillance de nuit, plus une jeune stagiaire originaire du Nord. La doublette devient triplette. Après, il ne faut pas dire ce qu'il se passe."

C'est un peu court, mais on n'en saura pas plus. Ah si : "La fin est étonnante. Elle est basée sur un vrai point d'histoire dont je n'avais jamais entendu parler. On ne peut pas s'y attendre." L'éditeur a classé l'oeuvre dans la catégorie "roman policier", ce qui a le don de faire marrer P. Zylawski : "Pas de meurtre, pas une goutte de sang, pas un policier. Je n'ai jamais eu l'impression d'écrire un roman policier. J'en ai parlé à l'éditeur qui m'a dit que je n'avais pas l'air de savoir que les romans policiers se vendaient beaucoup mieux que les autres ! Pour moi, c'est un suspense de 330 pages. Pas un thriller, parce qu'un thriller doit faire peur. Là, pas du tout. Ou alors il faut avoir peur du noir."

Lui préfère parler d'un bouquin "qu'on peut mettre entre toutes les mains, de 12 à 112 ans." Pas plus ? L'ancien prof du Collège Lavoisier rigole à nouveau puis insiste sur le côté pédagogique : "Il ya entre 10 et 15 oeuvres du Louvre commentées de façon sérieuse parce qu'elles s'intègrent dans l'histoire. Les gens qui ont lu le manuscrit m'ont dit qu'il faudrait le diffuser dans les établissements scolaires."

Pierre Zylawski n'a pas encore pu tenir son livre entre les mains. Il sort demain. Les trois libraires maubeugeois l'ont commandé.

"Sorti de l'ombre" sera-t-il en rayon lundi ? Suspense.