Avec Pierre Zylawski, des livres, des lectures, des gens... Bienvenue.

07 mai 2017

BELLE RENCONTRE.


Extrait  de  La  Voix  Du  Nord, du 06/05/17.

Émilie Legrand, professeure de français au lycée professionnel Pierre-Joseph-Fontaine, s’était donné une mission : passionner sa classe pour un ouvrage. C’est avec J’ai dix ans, mais…, un livre de Pierre Zylawski, qu’elle y est parvenue. Professeur de lettres à la retraite, M. Zylawski occupe son temps à écrire des romans et des nouvelles entre deux salons du livre. C’est à l’un d’entre eux que tous deux se sont rencontrés pour «  réveiller un engouement pour la lecture chez des élèves de lycée pro  ».

Dixième œuvre de la plume de Pierre Zylawski, J’ai dix ans mais… est l’histoire d’un enfant de la région qui, malgré des difficultés sociales, réussit à s’en sortir. Les jeunes lecteurs qui, selon leur professeure, «  ne sont pas vraiment habitués à lire des livres de plus de 300 pages  », ont dévoré ce livre avec enthousiasme. «  Certains ont pu se reconnaître dans l’intrigue, aussi bien dans le parcours du personnage que dans les lieux cités. C’est un aspect très important de la lecture à mes yeux puisque nous étudions une thématique nommée «Se raconter, se construire».  » La lecture de l’œuvre a également été bénéfique d’un point de vue culturel. «  Les élèves attendaient la suite à chaque séance. Plus on lisait de pages, plus les liens intertextuels apparaissaient. À travers certaines lignes, ils ont par exemple découvert ce qu’était Les Fourberies de Scapin. »

Curieux de connaître les origines du livre, c’est en chair et en os que les lycéens ont pu rencontrer l’auteur pour lui poser leurs questions. «  Au lycée, nous avons l’habitude de travailler sur des œuvres classiques dont les auteurs sont morts depuis bien longtemps. Créer un lien avec un auteur et pouvoir échanger avec lui rend d’emblée la lecture plus passionnante  », se réjouit Mme Legrand.

C’est ému que Pierre Zylawski reconnaît n’avoir jamais été aussi bien accueilli. Lui aussi élève avant d’être professeur, il pouvait deviner l’influence de son œuvre, mais il ne s’attendait pas à un tel impact.

 

 

Photo 03

 

 


 

 

 

 

Posté par piezylawski à 15:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


06 mai 2017

BIEN SYMPATHIQUES, CES JEUNES...


Mes images 011

Mes images 012

Mes images 013

 

 

 

 

 

 

 

Quelle belle rencontre, avec ces élèves de troisième année CAP du LEP P.J. Fontaine d'Anzin !

On pourrait croire que lire puis discuter de "J'ai dix ans, mais..." ça ne peut pas intéresser de grands élèves de LEP... eh ben on se trompe... et lourdement. Ces jeunes de la classe de français de Madame Legrand en ont fait hier la démonstration éclatante. Bravo à eux.

D'abord un bouquin de 330 pages, quand même, ensuite ils m'accueillent avec une bande sonore sur laquelle ils ont enregistré des extraits du bouquin et de chansons adaptées, puis ils me bombardent d'une rafale de questions tellement opulente qu'en deux heures on n'a pas eu le temps de finir... Sacrebleu !

Et moi qui depuis des années suis archi rodé à cet exercice j'ai été époustouflé par la qualité de l'attention et de l'écoute, et l'à propos et la finesse des questions posées. Si bien qu'à plusieurs reprises j'ai dû me torturer un peu l'esprit, vu que ce roman ils ne l'ont pas seulement lu, ils l'ont disséqué !!!

Encore une fois, bravo à tous, et surtout ne changez rien... mais continuez.

Mes images 014

Mes images 015

 

 

 

 

 

 

 


 

Posté par piezylawski à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Têtu comme un escargot.


L'écriture, une manière d'étirer le temps à l'infini, en progressant à l'allure obstinée d'un escargot, le seul animal de la création qui ne recule jamais.    Eric  Fottorino.



Posté par piezylawski à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 mars 2017

PLEINS FEUX SUR L'ECRITURE.


A14111

 

Avis à toutes celles et à tous ceux que l'écriture démange, à ceux qui pensent s'y mettre, ou qui ont commencé, ou abandonné, ou continué... si vous souhaitez lire une réflexion singulièrement intelligente, passionnante, sur la force et la magie de l'écriture... n'hésitez pas un seul instant, ruez-vous sur ce roman d'Eric Fottorino. Un livre brillant.

Vous verrez, vous ne le regretterez pas.

Sur le fait d'écrire, je ne me souviens pas avoir lu plus malin. Non, ça ne doit pas courir les rues. Sûr.

Clara, jeune étudiante en littérature, consacrera trois journées à essayer de comprendre pourquoi Norman Jail est resté l'homme d'un roman unique. Qui est cet homme aux multiples identités, aux multiples facettes ? Qui est ce type fascinant, dévoré par la rage d'écrire ?...

Une qualité de réflexion qui sort vraiment des sentiers battus...

                         

Fotto BEric Fottorino ???

Journaliste, 25 ans au Monde qu'il a dirigé pendant quelques années.

Ecrivain lauréat du Prix Goncourt des Lycéens, du prix Fémina... entre autres...

Passionné de vélo, depuis deux étés il a remplacé Jean-Paul Ollivier aux commentaires des sites remarquables du Tour de France...


Posté par piezylawski à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

CRIER.


Le mot "écrire" contient toutes les lettres du mot "crier". Un homme qui écrit est un homme qui crie.

Eric  Fottorino.


Posté par piezylawski à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2017

QUELQUES RENCONTRES, POUR DEBUTER 2017...


Cette année, je vais écouter la voix, empreinte de sagesse, de mon grand âge

qui me recommande de me déplacer beaucoup moins... Eh oui !!!

 

  • 22 janvier :               Salon du livre de Caudry.
  • 04 et 05 février :        Salon du livre et de la BD de La Couture (62).
  • 05 mars :                Salon du livre de Vendegies sur Ecaillon.
  • 18 et 19 mars :          Salon du livre de Bondues.
  • 25 et 26 mars :          Salon du livre de Paris (75).
  • 01 et 02 avril :           Salon du livre de Marly.
  • 22 avril :                 Salon du livre de Préseau.
  • 01er mai :                Salon du livre de Chierry (02).
  • 05 mai :                  Lycée Pierre-Joseph Fontaine d'Anzin.
  • 13 et 14 mai :            Les Bouquinales d'Hazebrouck.
  • 01er juillet :              Nuit des Livres d'Esquelbecq.
  • 22 et 23 juillet :          Salon du livre de Dormans (51)

 

au besoin, je complèterai cette première liste, au fil de mes engagements.

A bientôt.


 

 

Posté par piezylawski à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2017

ET ENCORE DE SACRES LECTEURS !


premiere jai dix ans AJe remercie Me N... de m'avoir offert votre livre. La lecture a été un vrai régal. Je vous remercie d'offrir ainsi à vos lecteurs des temps de rêve, de contemplation, de belle humanité, sans tomber dans la mièvrerie, bien sûr. Nous en avons tant besoin ! Je vous souhaite encore de belles pages d'écriture.   Martine A.

J'ai adoré ton dernier livre. J'ai passé de très bonnes vacances de Noël avec Gabin. Je crois que c'est parce que je me suis senti proche de lui : une enfance dans un milieu très modeste, beaucoup de bons copains, l'envie de s'en sortir, la classe prépa, le bonheur de la réussite scolaire... Parfois, j'avais l'impression de m'appeler Gabin L... ou Christophe Bolek. Bref, une histoire très touchante.   Christophe  L.

Je vous ai rencontré dimanche à La Couture et j'ai attaqué la lecture dès lundi. Que du bonheur, dans la lignée de Ici la terre ou Je marche donc je suis ! Surtout ne changez rien et continuez dans ce style. C'est avec plaisir que je me couche le soir, après une bonne journée de travail, pour lire des livres de ce genre. J'attends avec impatience de vous revoir et de discuter bouquins. Bonne continuation.    Laurent T.       

premiere-jai-dix-ansJ'ai été surpris, en débutant le livre, en essayant de me souvenir de mes dix ans... Je me rappelle, hélas, de bien peu de choses, presque rien... Et puis d'un seul coup la surprise agréable d'être pris par la lecture, le summum se situant dans la fin des années collège. Un intérêt qui a encore rebondi au moment du retour aux sources de la fin du roman. Dire que le livre évoque beaucoup de souvenirs quand on a vécu certaines scènes citées est un euphémisme. Les descendants de mineurs polonais peuvent avoir à juste raison une petite larme au coin des paupières. Voilà, il ne me reste plus qu'à attendre le prochain livre... au boulot !    L'ours.

Après Ici la terre, c'est avec grand plaisir que j'ai lu votre dernier roman. Une bien belle histoire qu'en tant que commerçante j'ai parfois frôlée. Une histoire qui fait beaucoup de bien à cette époque difficile, et j'espère que beaucoup de gens l'ont lue. Y aura-t-il une suite ? Au plaisir de vous lire une autre fois.   Gaëtane G.

Juste le temps de dévorer votre ouvrage... C'est un livre "aux piles électriques", n'est-ce pas ? Il m'a d'autant plus touché, pour avoir vécu des moments comparables au parcours familial et d'enfant de Gabin. Son Gino et sa famille s'appelait pour moi Balthazar. Son Piéoluc qu'il a fallu supporter, cinquante ans après je me souviens encore de son nom... Ainsi j'ai eu dix ans à nouveau, et comme vous le dites... mais...  A bientôt de vous revoir dans un salon.   Pascal B.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par piezylawski à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,